Wiki Dead by Daylight

FRDbD 770 PhotoSensWarning
Quotes left Nous enquêtons sur un problème dans le jeu qui provoque de rares lumières stroboscopiques/clignotantes, et nous nous efforçons de le résoudre dès que possible. En attendant, nous désactivons Le FarceurIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading trickster.
Nous recommandons aux joueurs qui souffrent d'épilepsie ou qui ont déjà eu des crises d'épilepsie de consulter leur médecin avant de jouer.
Nous demandons à tous ceux qui rencontrent ces problèmes de contacter notre équipe d'assistance aux joueurs pour nous aider à les résoudre.
Quotes right
~ Les Développeurs

EN SAVOIR PLUS

Wiki Dead by Daylight
Advertisement
Tome2 Reckoning Banner
IconHelp archivesLog
IconHelp archivesCollection
Quotes left Le destin. Qu'est-ce que le destin, si ce n'est une série de moments et de choix qui définissent nos vies ? Des roses dont nous voulons nous souvenir et des épines que nous ne pourrons jamais oublier ? Aussi futile que soit cette expérience de pensée, je me demande parfois où j'en serais si j'avais fait des choix différents. Il y a un moment dans notre vie à tous où nos choix nous rattrapent, un moment qui nous change à jamais, un moment... de jugement ! Quotes right
~ L'Observateur, Narration de la bande-annonce du Tome II - Jugement

Tome 2 - Jugement est le deuxième TomeIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollection sorti dans Dead by DaylightIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogo et s'est ouvert le 8 janvier 2020. Il a été accompagné par la Faille 2.

Aperçu[]

Le Tome 2 a ajouté de nouvelles Histoires pour les Personnages suivants:

Personnage Entrée d'Histoire
Jane RomeroSurvivorJaneSurvivorJaneSurvivorJane Le Monde Entier est un Théâtre
Souvenirs: Jane Romero
David KingSurvivorDavidSurvivorDavidSurvivorDavid Rixe à Manchester
Souvenirs: David King
Le DocteurIconHelpLoading doctorIconHelpLoading doctorIconHelpLoading doctor Autorité
Souvenirs: Herman Carter
L'EspritIconHelpLoading spiritIconHelpLoading spiritIconHelpLoading spirit Baignée dans le Sang
Souvenirs: Rin Yamaoka
L'ObservateurIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneral Observations (I)
Journaux: 293, 328, 345, 632, 767, 1043, 3212, 7547, 9082, 9873
Révélations (II)
Journaux: 223, 893, 1032, 7456
L'Entité (II)
Journaux: 07, 08
(Note: Ces deux entrées n'ont pas été publiées)

Souvenirs et Journaux[]

Jane Romero: Le Monde Entier est un Théâtre[]

Souvenir 5823[]

Jane a besoin d'un boulot. Elle a un boulot. Elle travaille comme serveuse dans un café. Elle a besoin d'un autre type de boulot. D'un rôle. Quelque chose. N'importe quoi qui puisse lui indiquer qu'elle suit la bonne voie. N'importe quoi qui lui prouve qu'elle mérite mieux qu'un spectacle de variétés scolaire. Le métier d'acteur est une absurdité ! « Une possibilité sur un million » lui répétait son père. Son grand-père est d'accord mais il rajoute que ceux qui ont le courage de suivre leurs rêves ont quatre-vingt-dix pourcent de chances d'être de cette possibilité. Soit courageuse. Le courage fera pencher la balance de ton côté. Jane aime son grand-père et veut le rendre fier. Elle veut lui montrer qu'il avait raison. Cette chance est à moi.

Souvenir 5824[]

Une serveuse mexicaine parle en mexicain et en anglais avec un accent mexicain. Qui a écrit ça ? Le mexicain n’est pas une langue. Peu importe. Tu as compris l’idée. Son visage est marqué par la frustration. L’accent n’est pas nécessaire. Pourquoi ? Pourquoi un accent ? Pourquoi ne peut-elle pas simplement être une serveuse ? Une serveuse qui parle anglais. Pourquoi le script exige que la serveuse soit mexicaine ? Pourquoi est-ce si important pour cette scène ? Jane regarde le réalisateur, tentant de comprendre ce qu’il veut. Cela donne le ton. Qu’est-ce que ça veut dire ? Ça ne donne pas le ton. Ça perpétue un stéréotype. Mais… Jane ne dit rien. Elle ne dit rien car elle ne veut pas se retrouver sur la liste noire en tant que justicière progressiste. Elle ne veut pas se faire traiter de minorité mécontente. Avec un léger accent espagnol, elle termine son audition.

Souvenir 5825[]

Jane partage une bière avec Dwayne, un ami. Dwayne lui raconte qu’un directeur créatif l’a engagé comme co-auteur de son script calamiteux. Pour devenir le porte-parole de son idée exécrable et valider son appropriation culturelle insensible d’une histoire afro-américaine. Le rédacteur veut faire un film sur les minorités parce que c’est à la mode et c’est le moyen le plus rapide d’obtenir de la reconnaissance. La voie rapide vers la gloire pour un écrivaillon. De nombreux auteurs lui ont dit que son script était mauvais à tous points de vue. Mal écrit. Irrespectueux. Barbant. Insensible. Dwayne a refusé d’approuver un script irrespectueux de son héritage culturel. Il a refusé de voir son nom lié à un projet pour que le directeur créatif échappe aux accusations d’appropriation culturelle. Il a refusé de valider une prétendue interprétation d’une histoire sur les minorités. Le directeur créatif a discrédité Dwayne en le traitant de justicier progressiste, avant de le virer. Jane soupire tristement pour son ami. Au moins le script ne sera pas réalisé. Sceptique, Dwayne fronce les sourcils... L’écrivaillon a un ami qui a de l’argent, beaucoup d’argent. Il va l’écrire, le diriger et même le produire. C’est à cause de ces écrivaillons avec des amis haut placés qu’on se retrouve avec des navets. Ils acclament les navets. Ce n’est pas drôle mais Jane rigole, car c’est la triste vérité.

Souvenir 5826[]

Ça fait des mois qu’elle ne travaille pas. Pas un appel, pas une audition. Rien. Jane fixe la télévision éteinte. Enfant, elle s’imaginait à la télé. Mais elle ne s’y voit plus. Il se passe quelque chose. Elle ne se voit plus connaître le succès. Elle aimerait avoir sa chance. Rien qu’une chance. Sa chance sur un million. Mais pour elle, les scripts ne courent pas les rues. Rien d’autre que des stéréotypes. Son agent devrait ne pas en tenir compte. Il devrait la proposer pour tous les rôles féminins de sa tranche d’âge. Elle peut jouer n’importe quel rôle féminin, principal ou secondaire, mais les seules auditions qu’elle décroche sont pour la Latina exotique, l’immigrée rigolote ou la serveuse avec un accent... Jamais une simple femme… une Américaine. Une femme américaine, c’est tout ce qu’elle demande. Elle fixe la neige sur son écran et tente de se visualiser comme la star d’une émission, mais elle n’y arrive pas. Le téléphone sonne. C’est son agent, pour une audition. Un rôle majeur pour une pièce de théâtre. Et c’est très bien payé ! Pendant un instant, un court instant, elle sent que c’est sa chance sur un million.

Souvenir 5827[]

Le téléphone portable de Jane sonne. Elle s’arrête net sur le trottoir. Ça y est, mais elle ignore si elle veut répondre. Elle ne supporterait pas un nouveau refus. Pas pour ce rôle. Ce rôle est trop important. Elle colle le téléphone à son oreille et répond. Elle entend une voix qu’elle reconnaît. Celle de son agent. Il lui dit que tout le monde a adoré son audition, que tout le monde l’a trouvée fantastique. Il continue et elle attend le mais… le mais fatidique… des centaines de compliments balayés d’un simple mais… Un mais qui ne vient pas. Elle écoute les banalités et attend le refus poli... Tu as décroché le rôle… Elle n’est pas sûre d’avoir bien entendu… Tu as décroché le rôle… Elle bafouille. J’ai décroché le rôle. Le doute se lit sur son visage engourdi. Elle crie. Les passants se retournent. Pardon.

Souvenir 5828[]

Dwayne aide Jane à répéter dans un café. Ils font une pause et il lui raconte que l’écrivaillon travaille maintenant sur une histoire chinoise et qu’il recherche un auteur chinois pour valider sa toute dernière abomination. Jane rit. Les écrivaillons pleins aux as, c’est comme ça qu’on se retrouve avec des navets. Elle explique à Dwayne que tout va pour le mieux avec la pièce. Elle n’a pas à parler avec un accent, ni à porter de minijupe, ni à perpétuer un stéréotype ridicule. Elle n’a pas à faire toutes les stupidités qu’elle devait faire avant. C’est un vrai boulot. Un boulot important, qu’elle peut partager avec sa famille. Par superstition, elle donne un coup sur la table. Dwayne rigole et lui dit que ce n’est pas du vrai bois. Elle hausse les épaules. Il lui dit qu’il est content pour elle avant de lui donner une coupure de presse. Audition libre pour Quick Talk. Il lui dit qu’il a plaidé en sa faveur. Elle serait une présentatrice idéale. Elle le remercie mais la pièce accapare tout son temps. Dommage. Tu es la personne la plus authentique que je connaisse et c’est ce dont l’émission a besoin. De quelqu’un d’authentique.

Souvenir 5829[]

La dernière répétition avant la première et elle interprète parfaitement son rôle malgré des changements de script de dernière minute. Elle sent l’adrénaline et une sorte de fluidité comme jamais auparavant. Le metteur en scène applaudit après le dernier dialogue. Il s’approche d’elle et lui dit qu’il est stupéfait, impressionné. Mais il a le sentiment que le personnage fonctionnerait mieux avec un accent. Un quoi ? La demande l’ébranle, la bouleverse. Pourquoi ? Je ne comprends pas. Pour faire rire. Ça serait drôle. Le personnage n’a pas besoin d’un accent. Le personnage est très bien sans accent. Mais ça donnerait un effet comique. Un effet comique ? C’est ce qu’elle est pour ce metteur en scène, pour les producteurs, pour cette industrie. Un effet comique. Elle le fixe, et attend de le voir éclater de rire. Elle attend qu’il lui dise que c’est une blague, une excuse qui ne vient pas. Elle soupire et ressent la force de ses ancêtres en elle. Une force qui ne lui permettra pas de se vendre. Une force qui ne la laissera pas perpétuer une image blessante de ce qu’être américaine implique. Elle secoue la tête. Trouve-toi un comique, connard. Elle quitte la scène furieuse. Ceux qui suivent leur voie viennent à bout des probabilités, même si la probabilité est d’un million pour une. Foutaise.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

David King: Rixe à Manchester[]

Souvenir 339[]

King fait craquer son poing cassé. Les applaudissements et les cris de la foule ivre résonnent dans la ruelle. Il fixe son adversaire à terre. Le visage ensanglanté, le nez pété, une dent brisée... Un dernier coup de pied au visage pour peaufiner son œuvre. Il n'a jamais perdu de combat. Ni maintenant, ni jamais. Il faut toujours miser sur King. Il observe la foule et remarque Donnie, un vieil ami accro aux jeux d'argent... Pas vraiment un problème s'il continue de miser sur moi. King regarde sa montre. Il est en retard pour une réunion familiale.

Souvenir 340[]

Le père de King fait vivre un enfer à sa mère pour avoir osé répondre à quelque chose qu'il n'a pas vraiment compris. Toujours la même merde. King grince des dents. Il sent le sang lui monter au visage. Il a gagné chacun de ses combats car c'est le visage de son père qu'il voit à la place de son adversaire. Il veut agir, dire quelque chose... n'importe quoi. S'en mêler impliquerait de rompre les liens. Mais cette fois, impossible de penser à autre chose. Son père lève la main pour frapper sa mère. Tout va très vite, trop vite pour vraiment réaliser. Il saisit le bras de son père et l'instant d'après, il le tabasse pour toutes ces années à subir ses conneries. Il s'éloigne tandis que sa mère aide son père à se relever. Dégage ! Et ne reviens jamais ! Sale bâtard ingrat ! Dégage !

Souvenir 341[]

Il n'a jamais vraiment eu d'amis. Du moins, pas de vrais amis. Il avait juste des connaissances. Une bande de connards qui aimaient mener la grande vie grâce à sa carte de crédit. Désormais, il n'a plus personne. Pas un seul ami pour l'aider. Autrefois, il avait des amis à l'école. Mais c'était il y a longtemps. Il a besoin d'argent, mais l'argent ne pousse pas sur les arbres et personne ne veut le défier. Pas après ce qu'il a fait à son dernier adversaire. Il a besoin d'un boulot. Ses comptes sont presque à sec et il a du mal à renoncer à ses vieilles habitudes dépensières.

Souvenir 342[]

Il croise Tommy, mais il n’a pas de place pour l’héberger dans son appartement. Il aimerait bien l’aider, mais il ne peut pas. Mick aussi mais bobonne ne veut pas. Tout comme Bill et Harry. Son ex est passée à autre chose et elle ne veut rien savoir de lui... elle ne veut plus voir sa tête de con. Il ne peut pas vivre dans une chambre d’hôtel toute sa vie, ça lui coûte une fortune. Il se souvient d’un visage qu’il avait aperçu dans la foule lors de son dernier combat. Ils étaient amis depuis l’enfance. C’était un véritable ami même si leurs chemins s’étaient séparés. King cherche son adresse. Castledrive. Il fait signe à un taxi.

Souvenir 343[]

Ça fait longtemps que King ne s’était pas senti ainsi... Assis dans l’appartement de Donnie à boire une bière, il réalise combien une bonne conversation sincère lui avait manqué. Donnie était son ami avant d’apprendre qu’il venait d’un milieu aisé. Les riches ne le sont pas vraiment. Il ne sait pas trop pourquoi il pense ça, ni ce que ça veut dire. C’est juste une idée. Probablement la bière qui parle à sa place. Donnie lui dit qu’il peut rester jusqu’à ce qu’il trouve une solution. Il ignore combien de temps cela prendra. Aucune importance. Soudain, quelqu’un frappe à la porte. Donnie se lève et ouvre la porte. Face à lui se tiennent plusieurs types, en blouson noir. Des gros bras. King n’entend pas grand-chose, mais le peu qu’il peut capter ne lui plaît pas. Donnie doit de l’argent et il va bouffer du plomb s’il ne paie pas sa dette. De retour en cuisine, il rigole. C’est de ta faute, King... Je ne sais plus sur qui parier.

Souvenir 344[]

King a perdu ses trois derniers boulots et il retourne à ce qu’il sait faire de mieux. Un challengeur entre dans le cercle de la ruelle faiblement éclairée. Il fait le double de sa taille. Une vraie masse. King s’en fiche. Une tronche reste une tronche. Il tombera comme tous les autres. La foule l’appelle Ghetto Masher. Ghetto Masher le fixe d’un regard noir. L’arbitre explique le règlement qu’il a entendu des centaines de fois. King le regarde... et il ne voit pas son père, mais son adversaire. La cloche résonne. Dans un grognement animal, Ghetto Masher s’élance. King esquive un coup puissant qui lui aurait arraché la tête. Il se sent bizarre, incapable de réagir, désorienté. Donnie ne cesse de crier. Il le regarde avant de prendre un coup de poing dévastateur au visage. Sa vue se trouble. Il ne se souvient pas de l’impact sur son crâne. Il ne se souvient pas de ses jambes qui se dérobent. Il ne se souvient même pas de s’être effondré dans un tas d’ordures. Il se souvient juste de s’être réveillé dans le canapé de Donnie. Il a perdu son don. Sa colère. Sa rage. Sa haine. C’était donc tout ce qu’il avait ? Donnie lui demande s’il va bien, mais il ne le sait pas vraiment. Est-ce que je vais bien ? Est-ce que j’irai mieux ? Je l’ignore. Ce n’était donc qu’une question de chance ? Ça arrive aux meilleurs. Je me sens brisé. Je suis brisé. Donnie a parié tout ce qui lui restait sur ce combat.

Souvenir 345[]

King commence à se faire au métier derrière le bar et court dans tous les sens avec les boissons. Donnie sirote une bière et lui dit qu’il doit trouver une autre raison de se battre. King dit à Donnie qu’il doit rentrer chez lui avant que la bière ne s’évente. Avant d’avoir des problèmes. Trop tard. King remarque deux types. Ils s’approchent de Donnie, le saisissent et le poussent au sol. C’est mauvais signe. King se précipite pour l’aider mais son patron lui hurle de rester derrière le bar. Rien à foutre.

Il saute par-dessus le comptoir et fonce au sous-sol où il retrouve Donnie en train de se faire tabasser par Ghetto Masher sous le regard d’Oncle Brass. King n’hésite pas un instant. Il lui saute dessus et ils s’échangent des coups violents. Ghetto Masher a du mal à tenir. Oncle Brass envoie d’autres sbires. Peu importe. King est un tourbillon de destruction. Il brise les genoux de Ghetto Masher et lui plante les pouces dans les orbites. Un globe oculaire saute, uniquement retenu par de simples nerfs à vif. Il hurle de terreur. Ghetto Masher couvre son œil tout en demandant un médecin. Il titube et frappe le mur sous les assauts d’autres voyous. Stop ! Oncle Brass se lève et approche. Après ce que tu as fait à mes hommes, je pourrais te faire arracher la tête. King titube. J’ai l’air d’un guignol ou quoi ? Sa dette est effacée si tu bosses pour moi. Il se redresse et brosse sa veste, avant de sourire. Il faut toujours miser sur King.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

Herman Carter: Autorité[]

Souvenir 1782[]

Quel imbécile. C'est ce qu'il pense du professeur Blanchard. L'imbécile choisit deux étudiants pour diriger un projet de recherche dans une ferme abandonnée. Carter sait qu'il sera sélectionné. C'est le meilleur du programme des neuroscience. Le meilleur du Léry... Le Léry... Il n'y a rien d'autre que le Léry. Le Léry ou l'Allan. Deux institutions connues pour avoir travaillé avec le gouvernement afin de repousser les limites de la psychologie au-delà du code. Non, pas au-delà du code. Malgré le code. Les documents publiés pas l'Allan l'ont fasciné, marqué, inspiré. S'il avait été canadien... il aurait choisit l'Allan. Ou Ravenscrag, comme beaucoup le surnomment. Les expériences qui s'y déroulaient étaient incroyables, révolutionnaires. Il aurait aimé être un étudiant dans les années 50 sous la supervision de Lord Crag, surnom donné au génie de Ravenscrag pas ses patients. Lord Crag est revenu du procès avec un tas d'idées. Pas des contes moraux. Aucune aversion, au contraire des autres âmes sensibles qui condamnaient les docteurs qui de toute façon entreraient clandestinement dans son pays et obtiendraient les meilleurs postes au gouvernement en échange de leurs découvertes. Lord Crag développa les expériences dont il avait entendu parler à un tout autre niveau et Carter... Carter espérait en faire de même, mais pas avec ce professeur. Pas avec Blanchard. Le docteur Blanchard. Docteur... Blanchard au grand cœur. Il ignore ce qu'est le vrai pouvoir. Le vrai pouvoir c'est la liberté. La véritable liberté. La liberté au-delà des limites éthiques et morales.

Souvenir 1783[]

Carter dirige le projet de recherche avec un de ses collègues. Le défi: obtenir le mot secret via la technique d'interrogatoire gentil docteur/méchant docteur proposée par un autre imbécile au grand cœur d'une autre institution. Il interprète le méchant docteur. Un méchant docteur avec un code... une liste de règles que l'imbécile lui a donnée. Une liste très restrictive, trop restrictive voire même contre-productive. Comment est-il censé obtenir quoi que ce soit avec de telles restrictions ? Il réalise bien la futilité de l'expérience avec un tel code. Peu importe, il s'y essaie. Il crie à un camarade assis de l'autre côté de la table. Des cris ? Et alors ? Dis-le-moi ou sinon... je vais continuer de crier. L'étudiant ne le prend pas au sérieux. Ce n'est que de la comédie. Pour lui, tout cela n'est qu'un simulacre. Je devrais lui éclater la tête et arracher le mot secret de son cerveau minable.

Souvenir 1784[]

Le deuxième jour et toujours rien. Carter est frustré, très frustré. Au moins, ils sont attachés. Tous les sept. Mais ça ne suffit toujours pas. Ils doivent mener l'interrogatoire au niveau supérieur. Les priver d'eau et de nourriture. Ils finiront par parler. Quand leurs cellules commenceront à s'auto-dévorer, ils parleront. Encore mieux... il veut les priver de sommeil. Le manque de sommeil fait tomber les masques, baisser la garde et pousse les prisonniers à parler contre la promesse de quelques minutes de repos. Les sept prisonniers le fixent du regard. Ils se savent en sécurité. Il peut le voir dans leurs yeux. Les limites. Personne n'arrive jamais à rien en respectant les limites. Il méprise son collègue, le gentil docteur. Il aurait déjà obtenu le mot secret s'il avait travaillé seul et sans code de conduite.

Souvenir 1785[]

Stupides limites. Skinner le savait bien. Il a enfermé son propre fils dans une sorte de boîte pendant des années juste pour voir le résultat. Huxley travaillait pour les services secrets et il a écrit un tas de mensonges dans Le Meilleur des mondes. La Guerre des mondes est un autre excellent test de propagande de masse. Le pouvoir de la radio pour instiller la peur et l'angoisse chez une audience peu méfiante. Le pouvoir de la peur et de l'angoisse pour inspirer le silence et l'indifférence, et ainsi créer de parfaits consommateurs. L'éthique, la moralité. Toujours plus de limites. Au bénéfice des moutons, pas des bergers. Carter n'a jamais été aussi anxieux alors qu'il observe le gentil docteur interroger un de ses camarades. Il s'approche de lui par derrière, avec un bout de bois qu'il a trouvé par terre. Il lève le gourdin improvisé et avant de réaliser ce qu'il fait, il frappe le gentil docteur à la tête. La peur simulée devient réelle, ses compagnons l'observent avec effroi. Plus de gentil docteur, plus de règles, plus de limites... sauf celles imposées par sa propre imagination.

Souvenir 1786[]

Carter ligote un étudiant à une chaise. Le sang encore chaud dégouline de partout. Il lui arrache des lambeaux de chair du visage... Le mouton ne le regarde jamais, il préfère détourner les yeux. Entre deux gémissements, il obtient le mot secret de chacun des participants: Nouveau. Reich. Horizons. Quatrième. Oiseau. Tuer. Ses camarades le supplient de les libérer. Ils sanglotent et agonisent sur leur chaise. Ils lui disent que l'expérience est terminée. Tu as obtenu les mots ! Tu as gagné ! C'est fini ! Carter sourit. Il lui reste encore quelques jours. Encore quelques jours et quelques expériences à mener. Cela pourrait menacer sa carrière... mais... il peut compter sur le gentil docteur pour porter le chapeau. Je vais utiliser tout ce que j'ai appris de Lord Crag, lobotomiser ces imbéciles et manipuler... non... non.. pas manipuler... fabriquer... oui... fabriquer la réalité.

Souvenir 1787[]

La musique est à fond. Les yeux maintenus ouverts à l'aide de cure-dents. Carter se sert d'une chanson en boucle avec une fréquence subliminale inaudible pour inspirer la peur, l'angoisse et le mécontentement. Il avait expérimenté la boucle sur ses parents, et parvenait à les faire se disputer à chaque fois. Il ne sait plus où il a trouvé la boucle. La première fois qu'il a entendu parler de la fréquence subliminale, c'était auprès d'annonceurs. Les annonceurs affirment que les boucles subliminales ne fonctionnent pas. Mais c'est faux. Les annonceurs affirment ne pas utiliser de boucles subliminales. Mais... c'est faux. Ils les utilisent et elles fonctionnent. Il le sait. Il le faut car la paix et le contentement sont dans notre nature. La guerre et le mécontentement doivent être instillés, imposés, fabriqués, répétés sans arrêt jusqu'à que cela devienne le script principal de la conscience collective. PAPERCLIP. BLUEBIRD. MKULTRA. MKDELTA. MKSEARCH. Tous ces projets furent nécessaires. Lord Crag ne s'était pas trompé. Tout comme le Sorcier noir et le Sale escroc. Ils ont inspiré tous les jouets qu'il a emporté dans son sac. De la musique, de l'alcool et des drogues. Beaucoup de drogues. Pendant un très court instant, il hésite. Il risque de passer beaucoup de temps en prison s'il utilise ses jouets. Mais... être libre... être réellement libre pendant quelques jours... vaut toute une vie d'emprisonnement. Et puis, je ne me ferai pas prendre. Le gentil docteur si.

Souvenir 1788[]

Carter se demande s'il peut reprogrammer ces moutons. Reprogrammer. Il adore ce mot. Il aimerait l'avoir inventé. Les électrocuter et les exposer à une infinité d'images de mort, de chaos et de destruction. Traumatiser le cerveau, le vider. Lobotomiser ces sujets pour les reprogrammer avec une nouvelle personnalité. Il se demande s'il peut reprogrammer ces moutons en loups. Les pousser à s'entre-tuer. Mieux encore... transformer ces bons étudiants respectueux de la loi en bombes à retardement. Il arrache le câble d'une lampe, sépare et dénude des fils puis pose le câble nu dans la bouche d'un étudiant. Il approche lentement de la prise, ignorant sa peur et branche le câble. Il hurle tout en reprogrammant cet étudiant exemplaire. L'odeur putride de poils et de chair brûlés atteint ses récepteurs olfactifs. Il y a une autre puanteur. L'imbécile s'est fait dessus. Carter rit. Cela fait longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi motivé. La liberté. Ah... la véritable liberté.

Souvenir 1789[]

Carter ne s’était pas autant amusé depuis sa première tentative de greffe d’un cerveau de souris sur un lapin. Mais une semaine ne suffit pas. Il aimerait disposer de plus de temps. Il a besoin de plus de temps. L’esprit regorge de nouveaux axes à explorer. Bien trop de pistes, mais pas assez de temps. Il aimerait avoir les outils pour étudier leur cerveau. Il y a des couteaux dans la cuisine. Ça pourrait servir, malgré le manque de précision chirurgicale. Mais… ça fera l’affaire. Il a lu un article à propos d’une glande du cerveau qui ressemble à un œil. Une glande qui semble sécréter la DMT, une sorte de drogue mystique. Il se demande s’il peut l’extraire d’un sujet vivant et ce que peut bien faire une bonne dose de DMT humaine à un sujet de test.

Souvenir 1790[]

Carter détache une corde. Il a libéré le gentil docteur. Il l’a gavé de drogues et programmé avec de nouvelles pensées. Il croit que les autres étudiants sont des espions russes qui doivent être exécutés par la sécurité nationale. Il dénoue la corde et lui donne un tournevis. Il change d’opinion et lui reprend le tournevis pour lui donner une fourchette à la place. Il change encore d’opinion et remplace la fourchette par une cuiller. Il n’a jamais vu une cuiller servir à tuer un être humain. Il s’éloigne du gentil docteur, le laissant désorienté et confus. Reprogrammé. Il prononce une phrase. La lune est basse. La confusion s’éclaircit alors que le gentil docteur se lève et approche des espions russes… une cuiller à la main. Magnifique.

Souvenir 1791[]

Blanchard au grand cœur est de retour à la ferme, accompagné d’un groupe d’hommes que Carter n’avait jamais vus. Ils ressemblent à des agents du gouvernement. Il réprime un sourire et dit que le gentil docteur a perdu le contrôle, qu’il est allé beaucoup trop loin et que lui a réussi à en réchapper de justesse. Blanchard lui dit de la fermer. Son ton est différent. Il n’a plus l’air d’un imbécile. On a tout enregistré. Carter échange un regard avec les hommes en costume noir. Il ne comprend pas. L’imbécile entre et fait l’impensable... Il fixe l’étudiant qui respire à peine sans sourciller. Sans crainte, ni panique. Aucune émotion. Rien. Il sourit et marmonne quelque chose en allemand. Il se retourne en direction de Carter tout sourire. Son sourire se change en rictus lorsque les hommes en noir lui mettent les menottes pour l’arrêter. Blanchard murmure. On dirait que tu as eu ta chance de t’amuser et tu en as profité. Les menottes ne sont là que pour les apparences. Je… Je ne comprends pas. Bien sûr que si. Tu comprends bien plus que les autres. Bienvenue dans le projet MKAwakening.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

Rin Yamaoka: Baignée dans le Sang[]

Souvenir 5100[]

Rin est assise à son bureau, inquiète de la fin des cours qui approche. Ce n'est pas qu'elle apprécie particulièrement le collège ou qu'elle ait du respect pour ses enseignants, mais c'est parce qu'elle a horreur d'être obligée d'apprendre le kendo. Toutefois, son père l'exige. Il exige qu'elle apprenne la voie du sabre. Pas seulement qu'elle s'entraîne. Il faut qu'elle y excelle. Elle est une Yamaoka. Les Yamaoka sont issus d'une fière lignée. Un héritage samouraï. Il le lui rappelle tous les jours, et les autres enfants lui font subir des humiliations, lui disent qu'elle n'a rien faire là et qu'elle devrait manier un balai plutôt qu'un shinai. Elle les ignore et continue de faire de son mieux. Peut-être que si elle devient excellente avec un katana, son père se sentira mieux. Il n'est pas lui-même ces derniers temps. Frustré. Irritable. Impulsif. Elle ne fait jamais rien comme il faut. Et sa mère non plus d'ailleurs. Il est devenu très silencieux; parfois il parle tout seul et s'énerve. Elle ne comprend pas ce qui lui arrive, mais elle sait qu'il souffre et la dernière chose qu'elle souhaite c'est l'accabler davantage. La famille, c'est tout ce qui compte, alors peut-être qu'un jour elle réussira à manier un katana. Peut-être même qu'elle finira par aimer ça.

Souvenir 5101[]

Rin se sent fragile, ses os écrasés par le poids de l'armure. Elle pointe son shinai de bambou vers son adversaire. Je veux que tout s'arrête. Il faut que ça s'arrête. Son adversaire l'insulte. Il lui dit qu'il y a une vitre cassée dans les vestiaires et qu'elle devrait tout nettoyer avant que quelqu'un ne se blesse. Yamaoka la femme de ménage. Il rigole. Il fait une autre blague de femme de ménage à ses dépens. Une bouffée de chaleur lui monte au visage. Elle veut lui rentrer le shinai dans la gorge. Voir à quel point il pourrait rigoler avec du bois et des échardes qui perforent son estomac. Ou alors sa gorge ? D'où viennent ces pensées ? Ça ne lui ressemble pas d'avoir des idées pareilles. Elle oriente son shinai et ressent quelque chose d'étrange. Elle n'a jamais rien ressenti de tel auparavant. C'est comme si... un dragon s'était réveillé dans son cœur. Elle fixe du regard son adversaire ricanant. Plus rapide que l'éclair, elle fend les airs et frappe la tête de son adversaire. Tout le monde se moque de lui. Il courbe la tête sous le poids de la défaite et de l'humiliation. Un garçon la regarde avec de grands yeux incrédules. Il cligne des yeux. Peut-être que l'héritage des Yamaoka est bien réel. Elle a horreur de devoir l'admettre, mais... c'est agréable de gagner. Non. Pas de gagner. De vaincre un ennemi. De vaincre un autre être humain. Vaincre un autre être humain ? Pourquoi est-ce que je penserais un truc comme ça ? Ce ne sont pas mes pensées. Et pourtant si...

Souvenir 5102[]

Elle ne comprend pas ce qui s'est passé. Ce qui l'a possédée pour lui donner la force d'affronter le garçon qui lui faisait face. Il ne rit plus du tout. Il la fixe du regard. Elle le frappe. Pas une fois. Ni même deux. Trois fois. Les autres garçons continuent de la fixer bouche bée. Quelque chose vient de changer pour la femme de ménage Yamaoka. Ils le savent. Elle le sait. Elle sent le dragon s'éveiller dans son cœur. C'est ce qu'elle a connu de plus proche de devenir... une combattante... une guerrière... une Yamaoka... et le sentiment lui plaît... Elle aime être traitée avec respect... elle aime qu'on la prenne au sérieux. L'espace d'un instant, elle s'imagine aux côtés du grand Renjiro Yamaoka et de son fils Kazan. Quelque chose fait pression sur son cœur et le dragon s'étire... et le dragon... réalise-t-elle... est l'éveil de son sang de Yamaoka.

Souvenir 5103[]

Yamaoka la femme de ménage ! Tu as eu du pot ! Voyons voir si tu auras autant de chance cette fois-ci ! Les garçons se rapprochent et l'encerclent. Ils poussent des jurons, plaisantent et crient. Elle veut s'enfuir mais ne voit aucune issue. Elle veut s'excuser d'avoir été si bonne avec un shinai, mais le dragon qui l'habite ne l'autorise pas à le faire. Elle n'a rien fait de mal. Elle n'a aucune raison de s'excuser. Elle a enfin fait ce qu'elle était censée faire, et les voilà qui s'approchent comme si elle avait triché... comme s'ils pouvaient voir que le dragon l'avait aidée. Elle sent la peur l'envahir. Où est passé ce dragon ? Où est l'esprit de ses ancêtres ? Elle lève la main vers ses agresseurs, comme pour leur faire signe d'arrêter. Tu vas payer ! Tu m'as humilié ! L'espace d'un instant, une ouverture se crée entre deux garçons et il n'y a aucune hésitation, uniquement de l'action. Elle charge entre eux et arrive dans la cour du collège avec la meute de garçons à ses trousses. Elle se cache rapidement derrière une poubelle et les regarde s'éloigner en courant. L'un d'eux s'arrête... se tourne vers les poubelles... et les fixe un instant. Elle retient son souffle. Elle peut entendre son cœur battre dans son crâne. Pourquoi se cacher !? Tu es meilleure que ces bouseux ! Tiens-toi droite, fièrement, et montre-leur qui tu es ! Cependant, elle reste cachée dans l'espoir que ce dragon qui s'éveille replongera dans son sommeil.

Souvenir 5104[]

Rin émerge de sa cachette et entame la longue route qui la ramène chez elle. Le dragon dans son cœur lui fait la morale pour s'être cachée. Il lui dit qu'elle est bien meilleure que ses bourreaux et qu'elle ne devrait jamais fuir face à l'intimidation. Elle n'est pas certaine de ce qu'elle aurait dû faire ou penser. Peut-être aurait-elle dû leur faire face. Ou alors peut-être aurait-elle dû essayer de leur parler. Peut-être aurait-elle dû les tabasser et leur arracher les membres un à un. Les membres un à un ? C'est quoi, ces idées ? D'où est-ce qu'elles viennent ? Les membres un à un ? Quelles sombres pensées... Avant de pouvoir trouver une réponse à ses questions, elle entend une voix. Elle entend... les petites brutes lui crier dessus et la traiter de tous les noms. Elle ne se retourne pas. Elle ne court pas. Elle ne court pas parce qu'elle sait ce qui va arriver et qu'elle s'en fiche. Le dragon dans son cœur lui assure que tout ira bien. Les garçons lui jettent des ordures dessus. La traitent en boucle de « Yamaoka la femme de ménage » ! Elle sait ce qui arrivera ensuite. Elle le voit dans son esprit, comme les anciens samouraïs. Ils vont la pousser pour la faire tomber, l'encercler et la rouer de coups. Seulement, cette fois-ci, elle ne se laissera pas vaincre par la douleur. Elle ne laissera pas la peur la paralyser. Elle utilisera cette peur et cette douleur pour alimenter le dragon. Aujourd'hui, ses bourreaux vont sentir pleuvoir les coups... Ils vont sentir sa colère... et ils sauront enfin... qu'elle est une Yamaoka !

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

L'Observateur: Observations (I)[]

Arcus 293[]

Ça aurait pu être bien pire. J’aurais pu être banni dans une dimension sans brume d’ora contenant les bribes de souvenirs d’innombrables victimes, des souvenirs qui me maintiennent occupé avec ma collection de pièces et d’esprits… et la musique… Combien de chansons et de musiques… les variantes de mondes parallèles… Cela m’aide à faire passer le temps. D’une certaine manière, ce que je cherche à avouer, c’est que je suis content de voir l’Entité prendre dans l’omnivers ce qu’elle veut quand elle le veut.

Arcus 328[]

Il y a une certaine forme de curiosité au plus profond de chaque être doué d’intelligence. Un besoin de comprendre les territoires inconnus et inexplorés, mais ce que l’on découvre dans ces espaces vides de l’abîme… du cosmos, sont des choses bien trop vastes pour pouvoir les comprendre. Des choses qu’il vaut mieux ignorer de crainte d’y perdre toute sa tête. Mieux vaut embrasser l’ignorance que d’affronter la vérité sur notre insignifiance au milieu du grand complot. Contre l’immensité de l’infini, nous ne sommes que des microbes qui tournent dans un ragoût cosmique infini. J’ai dit ragoût mais l’Entité tient davantage du boudin noir.

Arcus 345[]

Dernièrement, je me suis demandé si les survivants avaient idée de l’importance de leurs pensées, de leurs sentiments, et de l’emploi qu’en fait l’Entité pour meubler les épreuves. Des pensées et des sentiments qui m’offrent un aperçu de ce que cela implique d’avoir vécu dans un monde parallèle dans la peau d’un d’autre. Cela m’aide à faire passer le temps.

Arcus 632[]

Grâce à une faille, je crois que j'ai abattu un autre souvenir d'une manifestation de la réalité de Vigo au sein de l'Entité grâce à quelque chose qui m'a fait penser à l'Oris. Comment a-t-il compris les machinations de la brume ? C'est à la fois déconcertant et inspirant. L'idée me vient que cet endroit améliore peut-être les connexions à notre infinité de Moi dans l'omnivers tout entier.

Arcus 767[]

Nous ne comprenions que très peu de l’Oris et à dire vrai, on ne m’a pas laissé la chance d’expliquer ses mérites au conseil. S’ils avaient pris le temps de comprendre, ils auraient bien vu que malgré mon manque d’explications vérifiables sur le fonctionnement de l’Oris, j’avais des théories, la plus raisonnable étant que l’Oris fonctionne sur la base de la Trinité... la Trinité de la création. Un concept longtemps connu de nos ancêtres mais oublié avec le temps. Le concept n’est pas compliqué, ce n’est ni de la sorcellerie, ni un secret. Il suggère simplement qu’il faut deux éléments pour en créer un troisième. Un père et une mère pour créer un enfant. Une idée et de la passion pour créer quelque chose de nouveau, de réel, de durable et significatif. Une pensée et un sentiment. C’est là-dessus que repose la meilleure théorie sur l’Oris et sur sa capacité à créer des particules d’ora. D’autres ont échoué car ils croyaient que la pensée seule suffisait alors qu’en réalité, ce n’est que la moitié de l’équation… l’autre moitié est l’émotion, car ce sont bien le sentiment et la passion qui alimentent les flammes de la création. L’Oris amplifie, manifeste et forge quelque chose de nouveau en utilisant le moule de la pensée et les flammes de la passion. Ou bien… je suis là depuis trop longtemps et je m’accroche à mes théories pour faire passer le temps.

Arcus 1043[]

J’observe les royaumes de l’Entité, mes yeux me permettant de distinguer la discordance, le chaos, la peur et la terreur… et je dois avouer que je peux me laisser influencer par les apparences, qu’il peut y avoir une autre vérité au-delà du voile et qu’il semble futile, voire absurde, de tenter de mettre des mots sur ce que je vois.

Arcus 3212[]

Depuis une fenêtre, je vois quelque chose bouger avec une lueur mystérieuse. Elle brille au cœur du brouillard noir, tel un phare. Malgré cela, je ne peux pas partir, ni bouger. Je peux uniquement obtenir des choses via l’Oris. Quelle est donc cette lueur ? Est-ce une créature envoyée par l’Entité ? Est-ce un survivant ? Ou bien une âme égarée qui cherche tout comme moi une sortie. Un vent anormal souffle et je fixe la lueur mouvante, hypnotique, un immonde œil observateur, qui cherche à m’atteindre, à me dire quelque chose, qui tente de transmettre quelque chose avec son étrange déplacement rythmique.

Arcus 7547[]

Un whisky tard dans la nuit. Un étrange arrière-goût… un parfum d’un monde qui produit le meilleur whisky. Les rêves de whisky sont les meilleurs. Les rêves de chez-soi, d’amis et de famille, à profiter du temps perdu. Quand j’ai repris connaissance, j’ai réalisé que j’avais changé mon palais en une prison. Je ne m’en souvenais pas. Tout n’était qu’un flou alcoolisé. Tant de peintures et de statues, que j’avais créées à partir de souvenirs d’autres mondes… détruites… Je perds le sens de la réalité et c’est peut-être une bonne chose. Un jour se fond dans le suivant et je me retrouve perdu dans une tempête de whisky, de cris et d’une infinité de souvenirs brisés.

Arcus 9082[]

Max a vraiment un sacré bras. Un fermier sortait de la grange et en un seul coup de pelle bien précis, sa tête fut séparée de ses épaules et deux petits jets de sang chaud sortirent de son corps comme des geysers. Il contempla l'homme décapité déambuler bêtement et s'effondrer dans une flaque grandissante de sang chaud. Je dois bien admettre que j'ai consulté ce souvenir bien plus d'une fois. C'est l'un de mes favoris. Je trouve Max étrangement amusant et l'illusion de la mort est fascinante... de loin bien sûr.

Arcus 9873[]

King fait les choses à sa façon. C'est assez marrant. Le souvenir 2 332 est l'un de mes favoris, et j'y reviens très régulièrement quand j'ai besoin d'un petit remontant. L'homme essence. King saisit un gars qui avait oublié de payer ses traites sur un prêt. Il le tire par les cheveux et le balance dans une ruelle. Il prend un jerrican d'essence, verse son contenu sur le pauvre type et gratte une allumette. Il le toise du regard à travers la flamme vacillante tandis que l'homme hurle de terreur. Il le regarde le supplier de lui laisser la vie sauve. Et là, il lance l'allumette. Les yeux de l'homme semblent sortir de leurs orbites tandis que les flammes lèchent son torse et il finit par retomber lourdement sur le sol avec un grésillement. King lui dit ensuite de ne pas oublier son prochain paiement ou alors, il sera obligé d'utiliser de la véritable essence. Excellent.

L'Observateur: Révélations (II)[]

Arcus 223[]

J’ai ressenti une présence invisible et mystérieuse dans les Archives alors que je contemplais l’Entité. Je pouvais entendre la respiration pénible des tueurs à l’extérieur de ma prison. J’ai observé la brume noire mais je n’ai rien vu… Soit l’Entité est consciente de ma présence et elle se prépare à m’envoyer des tueurs pour mettre un terme à mes plans… soit les souvenirs des survivants se mêlent aux miens et ces bruits ne sont que les effets secondaires d’un abus d’Oris. Au final, ça n’a aucune importance. Si je peux en finir avec l’Entité, je n’hésiterai pas, même si cela implique ma propre mort. Ma vie est un faible prix à payer pour le salut des mondes qu’elle détruira.

Arcus 893[]

Plusieurs survivants ont perdu la tête en tentant d’échapper de l’épreuve. Ils avaient en eux des souvenirs d’incarnations antérieures. Un des survivants se tapait la tête contre un mur, convaincu de revivre un cauchemar auquel il venait d’échapper. Les autres survivants le noyèrent dans la boue pour le faire taire. J’ai le sentiment que les survivants sont des torches qui faiblissent à chaque nouvelle épreuve. Certains décident de renoncer aux sentiments et se retrouvent condamnés au néant. D’autres perdent la boule et doivent être réduits au silence par les autres.

Arcus 1032[]

Un fouillis d’expériences de tueurs violents et de rituels étranges de brutes impies issues de sombres mondes. Je me suis forcé à sortir d’un souvenir qui m’avait mené dans une grotte pleine de cadavres, imprégnée d’une odeur si répugnante et qu'elle me donna des haut-le-cœur pendant des heures. J’ai encore cet horrible goût en bouche et je frissonne rien qu’en pensant à cette odeur, cette terrible puanteur de pourriture humaine. Quelle créature monstrueuse avait bien pu faire de ce lieu abject son repaire ? Cela me dépassait.

Arcus 7456[]

Je prends des notes en proie à une incroyable tension mentale. Des bribes de souvenirs de survivants n’ont cessé de saturer mes sens toute la journée, et je cherche à me concentrer sur la maison, à me ressaisir. Ça fait un moment que je n’ai pas utilisé l’Oris et malgré cela, j’ai été attiré et expulsé de ces vies aléatoirement. Ces données… ces archives m’aideront à me souvenir si l’Oris me pousse vers l’abîme.

L'Observateur: L'Entité (II)[]

NOTE: les deux entrées d'Arcus suivantes sont des entrées de Tome inédites, dont l'audio a été redécouvert.
Elles ne sont pas décrites dans le jeu et ne peuvent pas non plus être débloquées dans le jeu.
Les transcriptions et traductions suivantes ont été réalisées par des gardiens du Wiki.

Arcus 07[]

Il y a des choses dans l'Abîme qui sont laissées inexplorées et non découvertes. Des choses qui dépassent notre entendement. Car les voir, les entendre ou essayer de les comprendre, c'est perdre pied avec la réalité et plonger dans un gouffre de folie insondable.

De l'Entité, je ne sais que peu de choses, voire rien du tout. Ce dont j'ai été témoin et que j'ai conclu par mon emprisonnement à l'intérieur de ses frontières intemporelles, c'est que l'Entité semble se déplacer dans le cosmos comme un Titan primordial. Un Serpent du Chaos incompréhensible, consumant les gens et les mondes pour des raisons que je ne peux même pas commencer à comprendre... et que je n'essaierai même pas.

Chercher un moyen d'échapper à cette horreur sans fin est ma seule préoccupation. À cette fin, j'étudie les souvenirs du brouillard. Les souvenirs des survivants qui se sont échappés ou qui s'échapperont de cette dimension intemporelle.

Enlevés à des mondes qui ne sont pas sans rappeler le mien, ces survivants sont contraints de souffrir d'interminables agonies, qui semblent nourrir l'Entité d'une indescriptible subsistance psychique. Certains acceptent les épreuves sans fin en cherchant un moyen de s'échapper. D'autres ne réalisent pas qu'ils sont pris dans un cycle sans fin et revivent l'horreur à chaque fois qu'ils sont ressuscités : Activer les générateurs, réalimenter la Porte, courir pour sauver leur vie, et tout recommencer !

Certains Survivants perdent leur capacité à ressentir quoi que ce soit. Ces survivants sont rejetés dans le Vide.

Les Tueurs.
Les Tueurs règnent dans les innombrables royaumes de cette dimension. Marquées et corrompues, ces âmes tordues sont des outils pour l'Entité. Des outils parfaits de haine, de rage et de douleur pour récolter l'horreur et faire vivre un joyeux enfer à tout le monde.

Ils savent que quelque chose ne va pas. Ils savent que quelque chose ne va pas. Quelque chose n'est plus comme avant et pourtant... et pourtant ils s'en fichent ! Ils s'en fichent parce que... C'est mieux qu'avant. Beaucoup mieux.

Et ils sont libres. Ils sont libres tant qu'ils servent l'Entité, libres d'être les rois morbides de leur propre enfer. Ceux qui refusent leur couronne... qui refusent d'être les rois de la terreur et du tourment... sont corrompus et soumis.

Arcus 08[]

Le destin. Qu'est-ce que le destin, si ce n'est une série de moments et de choix qui définissent nos vies ? Des roses dont on veut se souvenir ? Et des épines que nous ne pourrons jamais oublier ?

Aussi futile que soit cette expérience de pensée, je me demande parfois où j'en serais si j'avais fait des choix différents. Je me demande parfois si, sans mon intérêt pour les Célestes, j'aurais remarqué l'Entité.

Si je n'avais pas assisté à la destruction d'un monde entier, aurais-je voulu en savoir plus ? Si je ne m'étais pas opposé au Conseil, aurais-je été banni au sein même de ce que j'avais essayé de détruire ?

Il y a un moment dans nos vies où nos choix nous rattrapent. Un moment qui nous change à jamais. Un moment... de jugement !

Défis[]

Niveau 1[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Finis les travaux manuels Purifiez 12 Totems. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Lueur brillante Gagnez 5 Emblèmes de Porteur de Lumière de qualité Bronze EmblemIcon lightbringer bronze ou supérieure. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Libérateur Décrochez 5 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 3 15,000
Le tout pour le tout Sabotez 10 Crochets. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Le dernier endroit où chercher Déverrouillez 6 Coffres. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Virtuose de l'évasion Échappez-vous de 2 Parties. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Et la lumière fut Réparez un total de 4 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Sang renversé Gagnez 5 Emblèmes de Dévot de qualité Bronze EmblemIcon devout bronze ou supérieure. ChallengeIcon killer 3 15,000
Repoussant Suspendez 20 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 3 15,000
Âge de bronze Gagnez 15 Emblèmes de qualité Bronze ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 3 15,000
Exécution Tuez 10 Survivants par n'importe quel moyen. ChallengeIcon killer 3 15,000
DÉFIS MAÎTRES
Protection éternelle Décrochez un survivant de manière sécurisée ou subissez un coup de protection 4 fois à l'aide de la compétence Nous Vivrons ÉternellementIconPerks wereGonnaLiveForeverIconPerks wereGonnaLiveForeverIconPerks wereGonnaLiveForever. ChallengeIcon survivor 5 25,000 IconHelp archivesLog
Performance calme Finissez de réparer 1 Générateur et échappez-vous de la partie à l'aide de la compétence AssuranceIconPerks poisedIconPerks poisedIconPerks poised. ChallengeIcon survivor 5 25,000 IconHelp archivesLog
Victoire de Jane Avec Jane Romero, étourdissez le tueur 1 fois. SurvivorJane 5 25,000 IconHelp archivesLog
Protection de David Avec David King, subissez 1 Coup de protection. SurvivorDavid 5 25,000 IconHelp archivesLog
Débordement d'adrénaline Subissez 1 coup lorsque vous êtes sous l'Effet de Statut EnduranceIconStatusEffects enduranceSurvivorIconStatusEffects enduranceSurvivorIconStatusEffects enduranceSurvivor en utilisant la compétence Dur à CuireIconPerks deadHardIconPerks deadHardIconPerks deadHard. ChallengeIcon survivor 5 25,000 IconHelp archivesLog
Héros d'argent En tant que survivant, gagnez 2 Emblèmes de qualité Argent ou supérieure. ChallengeIcon survivor 5 25,000 IconHelp archivesLog
Surchargé Endommagez 4 Générateurs en utilisant la compétence SurchargeIconPerks overchargeIconPerks overchargeIconPerks overcharge. ChallengeIcon killer 5 25,000 IconHelp archivesLog
Verrouillé Fermez le trappe 1 fois. ChallengeIcon killer 5 25,000 IconHelp archivesLog
Lame d'argent En tant que tueur, gagnez 2 Emblèmes de qualité Argent ou supérieure. ChallengeIcon killer 5 25,000 IconHelp archivesLog
Fous de vous Avec Le Docteur, infligez Folie I à 2 Survivants différents. IconHelpLoading doctor 5 25,000 IconHelp archivesLog
Guerrier de phase Avec L'Esprit, frappez un survivant en réapparaissant 1 fois. IconHelpLoading spirit 5 25,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TO 001 Pièce de Primus en Bronze Insolite Un objet provenant de Terra Primus et qui est apparu dans la faille. La structure qui y apparaît semble à la fois puissante et imposante..

Niveau 2[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Et la lumière fut Réparez un total de 10 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Intrépide Gagnez 5 Emblème d'Évadé de qualité Argent EmblemIcon evader silver ou supérieure. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Virtuose de l'évasion Échappez-vous de 4 Parties. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Tous les moyens sont bons Étourdissez le tueur 4 fois. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Libérateur Décrochez 8 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 3 25,000
Terrifiés Faites crier les survivants 10 fois. ChallengeIcon killer 3 25,000
Explorateur Signalez 5 Objets sur les cartes. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Issue Échappez à 3 Poursuites. ChallengeIcon survivor 3 25,000
La chasse Gagnez 5 Emblèmes de Poursuivant de qualité Argent EmblemIcon chaser silver ou supérieure. ChallengeIcon killer 3 25,000
Âge d'argent Gagnez 15 Emblèmes de qualité Argent ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 3 25,000
La onzième heure Sacrifiez 2 Survivants pendant le Sprint FinalIconHelp endGameIconHelp endGameIconHelp endGame. ChallengeIcon killer 3 25,000
DÉFIS MAÎTRES
Le bouclier Subissez 2 Coups de protection. ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Même pas mal, pas de problème Échappez-vous de 1 Partie en utilisant la compétence Même Pas MalIconPerks noMitherIconPerks noMitherIconPerks noMither. ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Évasion de King Avec David King, échappez-vous de 1 Partie. SurvivorDavid 5 35,000 IconHelp archivesLog
Évasion de Romero Avec Jane Romero, échappez-vous de 1 Partie. SurvivorJane 5 35,000 IconHelp archivesLog
Choc frontal Étourdissez le tueur en sortant d'un casier avec De FrontIconPerks headOnIconPerks headOnIconPerks headOn 1 fois. ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Partisan obscur Suspendez 5 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
Fou de vous Avec Le Docteur, infligez Folie I à 4 Survivants différents. IconHelpLoading doctor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Traitement abusif Poursuivez 4 Survivants différents à l'aide de la compétence Surveillance et MaltraitanceIconPerks monitorAndAbuseIconPerks monitorAndAbuseIconPerks monitorAndAbuse. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
Fureur rancunière Tuez 1 fois l'obsession à mains nues à l'aide de la compétence RancœurIconPerks rancorIconPerks rancorIconPerks rancor. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
Destruction furieuse Brisez 4 Palettes à l'aide de la compétence Fureur de l'EspritIconPerks spiritFuryIconPerks spiritFuryIconPerks spiritFury. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
Poigne envoutante Interrompez et attrapez 1 Survivant. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TO 002 Pièce de Primus en Argent Rare Un objet provenant de Terra Primus et qui est apparu dans la faille. Le troisième œil semble impliquer un savoir profond ou une sorte de connexion psychique.

Niveau 3[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Chevilles douloureuses Tombez de haut 2 fois pendant une poursuite. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Sortie à la trappe Déverrouillez 2 fois la trappe à l'aide d'une clé. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Truc robuste Gagnez 5 Emblèmes Intact de qualité Or EmblemIcon unbroken gold ou supérieure. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Habileté supérieure Obtenez un résultat Excellent lors de 8 Tests d'habileté. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Et la lumière fut Réparez un total de 10 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 30,000
La onzième heure Sacrifiez 5 Survivants pendant le Sprint FinalIconHelp endGameIconHelp endGameIconHelp endGame. ChallengeIcon killer 3 30,000
Âge d'or Gagnez 15 Emblèmes de qualité Or ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 3 30,000
Gardien Gagnez 5 Emblèmes de Gardien de qualité Or EmblemIcon gatekeeper gold ou supérieure. ChallengeIcon killer 3 30,000
K.-O. Abattez 10 Survivants. ChallengeIcon killer 3 30,000
Libérateur Décrochez 12 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 3 30,000
La grande évasion Échappez-vous de 3 parties par la porte de sortie. ChallengeIcon survivor 3 30,000
DÉFIS MAÎTRES
Dr Jane Avec Jane Romero, terminez de soignez 2 États de Santé d'autres survivants et échappez-vous de la partie. SurvivorJane 5 50,000 IconHelp archivesLog
Évasion sensationnelle de Jane Avec Jane Romero, étourdissez le tueur 1 fois et échappez-vous de la partie. SurvivorJane 5 50,000 IconHelp archivesLog
Partisan obscur Suspendez 6 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 5 50,000 IconHelp archivesLog
Solidarité adroite Terminez de soigner 1 État de Santé d'autres survivants à l'aide de la compétence SolidaritéIconPerks solidarityIconPerks solidarityIconPerks solidarity. ChallengeIcon survivor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Guerrier de phase Avec L'Esprit, frappez un survivant en réapparaissant 2 fois. IconHelpLoading spirit 5 50,000 IconHelp archivesLog
Lame irisée En tant que tueur, gagnez 2 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon killer 5 50,000 IconHelp archivesLog
Héros irisé En tant que survivant, gagnez 2 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon survivor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Compétences folles Avec Le Docteur, infligez Folie III à 3 Survivants. IconHelpLoading doctor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Chasse implacable Abattez 5 Survivants en utilisant la compétence ImplacableIconPerks unrelentingIconPerks unrelentingIconPerks unrelenting. ChallengeIcon killer 5 50,000 IconHelp archivesLog
Roi d'un jour Avec David King, soyez poursuivi par le tueur pendant 90 secondes au total et échappez-vous de la partie. SurvivorDavid 5 50,000 IconHelp archivesLog
Arc de rédemption Avec David King, subissez 1 Coup de protection et échappez-vous de la partie. SurvivorDavid 5 50,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TO 003 Pièce de Primus en Or Très Rare Un objet provenant de Terra Primus et qui est apparu dans la faille. Quelque chose de rassurant émane du scarabée doré gravé à sa surface.

Niveau 4[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Un coup subi pour l'équipe Subissez 10 Coups de protection. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Donneur de vie Soignez un total de 8 États de santé d'un autre survivant. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Maître des palettes Lâchez une palette pour étourdir le tueur 3 fois. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Chevilles douloureuses Tombez de haut 4 fois pendant une poursuite. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Plan B Échappez-vous de 2 parties par la trappe. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Bienveillance Gagnez 3 Emblèmes Bienveillant de qualité Irisé EmblemIcon benevolent iridescent. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Repoussant Suspendez 20 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 3 45,000
Âge irisé Gagnez 15 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon survivorKiller 3 45,000
Récompenses sanglantes Gagnez 100,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 3 45,000
Et la lumière fut Réparez un total de 12 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Poursuite mortelle Poursuivez les survivants pendant 300 secondes au total. ChallengeIcon killer 3 45,000
Fermeture Fermez la trappe 2 fois. ChallengeIcon killer 3 45,000
Agression impitoyable Gagnez 3 Emblèmes Malveillant de qualité Irisé EmblemIcon malicious iridescent. ChallengeIcon killer 3 45,000
DÉFIS MAÎTRES
Encore une fois Réussissez 5 Tests d'habileté consécutifs. ChallengeIcon survivor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Protection de David Avec David King, subissez 2 Coups de protection. SurvivorDavid 5 60,000 IconHelp archivesLog
Victoire de Jane Avec Jane Romero, étourdissez le tueur 3 fois. SurvivorJane 5 60,000 IconHelp archivesLog
Sauveur Décrochez 4 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Choc frontal Étourdissez le tueur en sortant d'un casier avec De FrontIconPerks headOnIconPerks headOnIconPerks headOn 2 fois. ChallengeIcon survivor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Ordres du Docteur Avec Le Docteur, tuez tous les survivants d'une partie 1 fois par n'importe quel moyen. IconHelpLoading doctor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Péchés de Rin Avec L'Esprit, tuez tous les survivants d'une partie 1 fois par n'importe quel moyen. IconHelpLoading spirit 5 60,000 IconHelp archivesLog
Révolu Échappez à 2 Poursuites. ChallengeIcon survivor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Domination écrasante Abattez 8 Survivants. ChallengeIcon killer 5 60,000 IconHelp archivesLog
Coup hanté Frappez 1 fois un survivant souffrant de l'Effet de Statut À DécouvertIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposed avec votre arme à l'aide de la compétence Sort : Terrain HantéIconPerks hexHauntedGroundIconPerks hexHauntedGroundIconPerks hexHauntedGround. ChallengeIcon killer 5 60,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TO 004 Pièce de Primus Irisée Ultra Rare Un objet provenant de Terra Primus et qui est apparu dans la faille. La fleur rayonne d'une lumière brillante.

Bande-annonce[]

Advertisement