Wiki Dead by Daylight

FRDbD 770 PhotoSensWarning
Quotes left Nous enquêtons sur un problème dans le jeu qui provoque de rares lumières stroboscopiques/clignotantes, et nous nous efforçons de le résoudre dès que possible. En attendant, nous désactivons Le FarceurIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading trickster.
Nous recommandons aux joueurs qui souffrent d'épilepsie ou qui ont déjà eu des crises d'épilepsie de consulter leur médecin avant de jouer.
Nous demandons à tous ceux qui rencontrent ces problèmes de contacter notre équipe d'assistance aux joueurs pour nous aider à les résoudre.
Quotes right
~ Les Développeurs

EN SAVOIR PLUS

Wiki Dead by Daylight
Advertisement


Tome18 Revision Banner
IconHelp archivesLog
IconHelp archivesMemory
IconHelp archivesCollection

Tome 18 - Révision est le dix-huitième TomeIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollection sorti dans Dead by DaylightIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogo et s'est ouvert le 31 janvier 2024. Il est accompagné par la Faille 18.

Aperçu[]

IconTome tome18

Tome 18 ajoute de nouveaux Lore pour les personnages suivants :

Personnage Entrée d'Histoire
Le Lance-MortIconHelpLoading deathslingerIconHelpLoading deathslingerIconHelpLoading deathslinger Caleb Quinn
Fragments de Souvenir
Alan WakeSurvivorAlanSurvivorAlanSurvivorAlan Alan Wake
Au Cœur de la Nuit
L'ObservateurIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneral La Maison d'Arkham (VIII)
Cachés et Occultes.


Il contient également des défis basés sur les personnages pour les personnages suivants :

Souvenirs et Journaux[]

Caleb Quinn : Fragments de Souvenirs[]

Souvenir 1428[]

Caleb s'amuse dans le dos de sa mère en faisant rouler une roue en bois sur un axe métallique de fortune. En un seul mouvement fluide, elle lève le pied de la pédale de la machina à coudre et tend la main vers la porte.

Caleb ! Emporte cette chose dehors tout de suite !

Elle entrebâille la porte et la gamin se jette dehors à toute vitesse. Il sautille, gauche-droite, gauche-droite, en imitant le bruit d'un cheval au galop.

Il dévale la route, ralentit en entendant une voix familière. Père, et un autre homme, qui élèvent la voix

Son père surgit du coin, manquant de peu de percuter Caleb.
Que fais-tu donc ici, mon garçon ?

Maman m'a dit d'aller jouer dehors. Pas de travail aujourd'hui non-plus ?

Son père soupire, et lui sourit. Non, pas de travail aujourd'hui. Et quant à toi ? As-tu terminé ta lecture ?

Non, papa. Je voulais que tu me fasses la lecture.

Que penses-tu de ça ? Rentrons et tu me fais la lecture. Papa ne te fera pas lecture éternellement.

Souvenir 1976[]

La hache tombe à nouveau, mais la bûche ne se fend pas. Malgré le froid mordant, des gouttes de sueur dégoulinent du front de Caleb.

Sers-toi de ton dos mo buachaill.

Caleb jette un coup d’œil en direction de son père, exaspéré. il regarde le dos de celui-ci: voûté et brisé par des années de labeur harassant. Il se mord la langue.

Caleb prend à nouveau son élan et fend enfin la bûche. Il fourre les morceaux sous son bras, et prend le bras de son père sous l'autre. Et il le conduit à la maison.

Sa mère est alitée. Il vérifie son front : la fièvre commence enfin à baisser. Elle dort paisiblement, alors il la borde et il jette du bois dans le feu. Il remet de l'eau chaude près de son lit, ajuste la barre de cuivre qu'il a mise pour chauffer sa couverture.

Caleb, tu peux m'attraper quelque chose ?

Oui, papa.

Sous ce lit, là. En cuir.

Caleb regarde, trouve, extrait un mince tablier en cuir. Des boucles parcourent sa ceinture, toutes vides à l'exception d'une seule, qui retient une vieille clé de serrage rouillée. Où sont passés tes outils, papa ?

Je les ai tous vendu il y a des années, mon gars. Ils me servaient à rein. Ils ont été plus utiles à te nourrir qu'à prendre la poussière sous le lit.
Caleb caresse la clé des doigts. Tu comptes vendre celle-ci aussi ?

Non, elle et à toi. On va t'apprendre deux-trois trucs. Peut-être que d'ici que tu atteignes l'âge adulte, les choses changeront dans le coin. Et puis... plus personne ne l'achèterait de toute manière.

Souvenir 2573[]

Attendez, je l'avais fait fonctionner il n'y a même pas cinq minutes, monsieur.

Bayshore regarde avec dédain l'étrange appareil. Selon vous, combien d'hommes cet engin pourrait remplacer sur la voie ?

Caleb cesse de graisser le réservoir et réfléchit un instant. Je ne suis pas sûr. Peut-être une douzaine. Ce qui compte, c'est que ça ne fait jamais d'erreur. Vous obtenez le même résultat, à tous les coups.

Entrez donc, M. Quinn. Discutons dans mon bureau.

Caleb suit son patron dans une pièce cossue. Il contemple l'énorme bureau, avec son train miniature et son globe de verre. Le bureau coûte probablement plus que tout ce que possède Caleb. Il s'affale dans le fauteuil de l'autre côté du bureau.

M. Quinn, je pense que vous êtes un jeune homme brillant. Doté d'un énorme potentiel. J'ai pris beaucoup de risques pour vous conserver dans notre entreprise. Mais c'est parce que j'attends de grandes choses de votre part. Je veux que vous pensiez plus grand.

Désolé, monsieur.

Inutile de vous excuser, jeune homme. Mais nous n’achèterons pas votre appareil, je le crains. Allez parler avec Lee à l'atelier, il vous expliquera.

Caleb se lève et pose une main sur le porte-crampon.

En fait, vous pouvez laissez cela ici, jeune homme. Allez voir Lee, allez, vite !

Souvenir 2639[]

Le sang coule à flot de l'estomac de Bayshore et se répand sur son tapis. Son visage est un massacre enflé et brisé. Il recherche une dent, regarde Caleb droit dans les yeux pour la première fois depuis son arrivée.

On vous pendra pour ça.

C'est suffisant pour que Caleb retrouve ses esprits après la rage qui l'a submergé. Il était venu pour confronter Bayshore. Cela fait des mois que ce dernier l'encourage adroitement à créer de nouvelle inventions, pour ensuite lui dire qu'elles sont inutilisables. Tout ceci pour garder les brevets pour lui-même. Et pour les vendre pour des milliers.

Bayshore tousse, du sang dégoulinant de sa blessure au ventre. Il saisit le crampon qui le cloue à son énorme bureau, tire mollement dessus, renonce.
Caleb cherche ses mots, il tente de dire à Bayshore que ce n'est même pas une question d'argent, mais rien ne lui vient. Même roué de coups et vaincu, se vidant de son sang sur le sol, Bayshore ne suscite que davantage de fureur. Toutes ces fois où il avait dit combien Caleb pouvait s'estimer heureux d'avoir été embauché, compte tenu de ses origines. Toutes ces fois où il lui avait dit qu'il s'adressait à la mauvaise personne. De la manipulation, du début à la fin.

L'agent de sécurité enfonce enfin la lourde porte de chêne et plaque la tête de Caleb sur le bureau, et le ligote. Il est accompagné du docteur du coin, qui est déjà en train de soigner Bayshore.

Le visage de Caleb est près de celui de Bayshore maintenant, et il parvient à trouver les mots à murmurer avant de se faire embarquer.

Si ça vous tue, ça vaudra bien de se balancer au gibet.

Souvenir 2781[]

Le directeur m'autorise à vous prendre tous les deux avec moi.

Les hommes dans les cellules jouxtant celle de Caleb se sont avérés d'aussi bonne compagnie qu'un tel lieu le permettait. Rory s'en était pris à un policier au cours d'émeutes ouvrières devant une mine de charbon, mais autrement c'est un géant doux et timide, tout juste âgé de vingt ans. Declan, d'au autre côté, est aussi populaire qu'on puisse l'être ici, et ce beau parleur avait pu s'attirer les bonnes grâces de tous les groupes de la prison. Ces deux-là ont soutenu Caleb plusieurs fois, et il était temps de leur rendre la pareille. Declan, bien sûr, et le premier à réagir.

Tu plaisantes. Ils vont nous laisser sortir comme ça ?

Pas comme ça. Mais on peut travailler pour payer notre peine. Il nous suffit d'amener des malfrats.

Un garde les menotte, l'un après l'autre, et les escorte hors de leurs cellules, jusqu'au bureau du directeur. Ils prennent place dans la pièce étonnamment spartiate, et le directeur leur explique la situation.

Un mois déduit de vos peines pour chaque homme que vous ramener? Voyez ceci comme votre pénitence.

Qu'est-ce qui m'empêche de prendre la poudre d'escampette ?

Caleb se tourne vers Declan et le regarda droit dans les yeux.

C'est pas comme ça que ça va se passer.

Le directeur tend une feuille de papier à Caleb. Les trois la regardent attentivement, Rory lit lentement les mots à voix basse — ça a pris du temps, mais les leçons de lecture de Caleb commencent à porter leurs fruits.

Le Colo... Le Colorado ? C'est-y pas vraiment très très loin ?

Quelques journées à cheval. Prenez des chevaux, quelques dollars pour le nécessaire en cours de route. Partez dès aujourd'hui? Si ça se passe bien, on verra si on vous fournit plus d'hommes.

Caleb mémorise le contenu de la feuille, puis la range dans sa poche. Tous trois se lèvent, impatients de se mettre à l’œuvre.

Une dernière chose, Quinn. J'ai dû faire jouer mes relations, mais j'ai pu vous obtenir ceci.

Le directeur place son fusil-crampon sur la table. Declan le regarde et réprime difficilement un rire.

Diable, comment t'appelles ça, chef ?

Mort à Bayshore.

Souvenir 6018[]

Le gang de Hellshire chevauche derrière lui, inhabituellement silencieux, même Declan.

Cela fait plusieurs jours qu'ils voyagent et ils sont épuisés. Les voies des montagnes sont impitoyable. Mais c'est indéniablement le bon endroit.

La rue principale est vide. Un groupe est au cabaret du coin, d'où résonnent des rires et des chants? Le reste a sans doute des raisons de se cacher. Caleb attache son cheval devant le saloon local, suivi de près par Rory et Declan.

Ils sentent le poids de dizaines de paires d'yeux lorsqu'ils entrent dans l’établissement. Ils prennent place à une table proche de la porte. Rory se tourne vers Caleb, le regard implorant. Juste un verre. Caleb ferme les yeux et secoue la tête. Le boulot d'abord.

C'est une visite ou une simple escale ?

Caleb regarde le taulier, un gringalet affligé d'une fine moustache. Un arrêt rapide, j'espère. Peut-être pouvez-vous l'abréger.

Il sort le papier froissé de sa poche. Rodrigo Sandoval. A filé de la ville à cause d'une dette. Le barman jette un œil au nom sur l'affiche, cille devant l'arme massive dans le dos de Caleb, devient blanc comme un cierge. Il fait un geste discret en direction d'une table à l'arrière.

Caleb se lève et s'approche de la table. Trois hommes jouent aux cartes pendant que deux autres sont affalés sur leurs chaises.

Lequel d'entre vous est Sandoval ?

Deux des hommes font mine de dégainer, mais les armes de Rory et Declan sont braquées sur leurs têtes? Pas un ne pipe mot.

Inutile de répandre le sang, les gars. On doit le prendre vif.

Celui du milieu jaillit de sa chaise et tente de plaquer Caleb au sol. Il culbute maladroitement par-dessus Caleb, roule à terre, s'élance vers la porte. Rory et Declan se déchaînent sur les autres hommes, qui trépassent avant d'avoir pu poser la main sur leurs pistolets.

Rodrigo vient à peine d'atteindre la porte qu'un terrible craquement résonne. Le crampon sort de sa cuisse, il hurle de douleur. Un coup sec sur la chaîne le tire à terre.

Declan se tourne vers le barman, l'argent de la partie dans les mains. Vous n'auriez pas des vivres pour la route, par hasard ?

Souvenir 4269[]

Caleb et Rory chevauchent jusqu'à l'orée de la ville au milieu du sang et du carnage, avec pour toute lumière l'éclat de la pleine lune. Ils trouvent un endroit approprié : tranquille, avec une jolie vue, et un petit cactus qui pousse à proximité. Caleb tend à Rory une pelle et tous deux se mettent à creuser la terre dure et sèche.

Le soleil point à l'horizon alors qu'ils finissent de creuser. Caleb allonge le corps brisé criblé de balles, de Declan, dans la tombe. Ils l'ensevelissent et installent une pile de pierres solides en guise de repère? Rory tousse, peut-être à cause de la poussière, peut-être pour ravaler un sanglot. Sa voix est encore plus fluette que d'habitude.

On devrait pas dire quelque chose ?

Caleb contemple la tombe fraîche.

J'ai jamais été doué avec les mots? C'était Declan, le spécialiste.

Tous deux restèrent silencieux un moment. Caleb fait mentalement le compte du nombre d'hommes qu'ils ont perdus? Sept... non, huit. Depuis que le gang de Hellshire s'était agrandi, c'était difficile de garder le compte. Plus maintenant désormais. Le corps de Declan était le seul dont l'état avait permis de l'enterrer.

Une rafale de vent froid traverse le site, chasse les reliefs de la fraîcheur de la nuit et prépare le terrain pour que le soleil reprenne la cuisson de la terre. Un journal s'envole, se prend contre la jambe de Rory. Il le saisit, le ramasse, essaie de le lire de on mieux.

Hé chef. Ça dit bien ce que je crois que ça dit ?

Caleb prend le papier et lit le titre.

Caleb le lit à haute voix. Henry Bayshore fait l'acquisition du pénitencier de Hellshire.

Tous les muscles de sa tête se contractent en brûlent. Sa main tremble tandis qu'il serre le journal dans sa main, son pouce perforant la photo de Bayshore.

En selle. On s'en va.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

Alan Wake : Au Cœur de la Nuit[]

Au Cœur de la Nuit 1[]

Ma gorge est douloureuse à force d'avoir crié. Je fais les cent pas dans ma Pièce de l'écrivain. De long en large. Je connais ses mensurations par cœur.

La machine à écrire me fixe depuis le bureau. La page blanche dans le cylindre se moque de moi. Je flanquerais bien cette chose par la fenêtre si je le pouvais.

Je sers le Rupteur dans ma main. Le bidule qui a sauvé une ville entière et m'a piégé dans cet antre noir. Combien de pages ai-je écrites depuis lors ? Combien d'enfers ai-je endurés pour donner vie à l'unique histoire parfaite ? L'unique histoire qui m'aiderait à m'échapper et à rejoindre Alice.

Je me souviens d'Alice entrant dans le studio, posant une tasse de café à côté de la machine à écrire, m'embrassant sur la joue, me souhaitant une bonne nuit.

Alice.

La mémoire, c'est comme du sable sur la plage que la marée dévore. À chaque flux et reflux des vagues du temps, mon passé disparait de plus en plus.

Alice franchissant la porte avec une bouteille de champagne pour célébrer mon premier contrat d'édition. Ses yeux débordant de fierté. Ses yeux... ses yeux... de quelle couleur sont ses yeux ?

Lorsque la vague emportera mes derniers grains de sable, lorsque il n'y aura plus rien à se remémorer, que subsistera-t-il de moi ?

Je me saisis des grains de sable qui me reste. Alice. Mes livres. Mon appartement dans New York City. Mes vacances à Bright Falls.

Zone X.

Oui. J'étais un jeune écrivain brouillon lorsque j'ai été engagé pour travailler sur Zone X. L'un de mes premiers épisodes racontait une évasion héroïque. J'avais fait subir à mes personnages des épreuves telles que leur évasion n'en fut que plus triomphale.

Mets-toi devant ta machine à écrire. Mets-toi au boulot. Il me suffit de me souvenir de l'histoire telle que je l'ai écrite il y a si longtemps. Alors je serai libre.

Le cliquetis des touches est un refrain familier. Il est tout à la fois source de réconfort et de tourment à parts égales. Je tape le nom de l'épisode sur la feuille vierge :

Au cœur de la nuit.

Au Cœur de la Nuit 2[]

La ville en ruines s'écroule derrière tandis que qu'ils courent à travers la forêt.

Leur exode de la ville n'a pas été facile. Le brouillard s'est refermé sur eux et ils ont dû s'échapper. Ils étaient poursuivis par la chose qu'ils avaient invoqués. Seuls quatre d'entre eux s'en étaient sortis vivants.

Mais la maison est encore si loin à travers des royaumes, dans une autre dimension.

Et tout ce qu'ils pouvaient faire, c’était fuir.

Eloise serre le bras de Darren et le tient fermement autour de son épaule. L'Effroi l'a grièvement blessé et il saignera à mort faute de trouver le chemin du retour.

Adrian encourage le groupe à s'enfoncer plus profondément dans le forêt. Les arbres s'épaississent autour d'eux et Michelle glapit lorsqu'une branche lui fouette le bras. Les arbres se dressent serrés les uns contre les autres, et forcent le groupe à suivre un sel sentier à travers la forêt.

Le sol tremble, et Eloise se campe sur ses pieds. Elle soutient Darren depuis si longtemps, et il est tellement lourd.

Quelque part derrière eux, l'Effroi beugle de faim. Il veut se repaître de leur désarroi, de leur chagrin, de leurs âmes.

Et il se rapproche.

Alan Wake observe ses personnages s'efforcer de trouver une issue. Il n'en voit aucune. Les arbres s'alignent tronc contre tronc et flanquent un sentier qui s'achève sur un mur de Brouillard bouillonnant, et sa vue seule retourne l'estomac d'Alan.

Tiens-les à distance du Brouillard. Peu importe le reste, tiens-les à distance du Brouillard.

Adrian pousse un cri et indique la direction d'où ils viennent. Une silhouette grouillante et frémissante fait écran aux vestiges de la lumière du ciel.

Tous regardent, désemparés, l'Effroi approcher, de plus en plus près, jusqu'à ce que...

Au Cœur de la Nuit 3[]

Je me laisse aller contre le dossier de m chaise en regardant les mots sur la page. C'est toujours une véritable plaie de formater un script sur une machine à écrire, mais le voilà. Mon épisode d'Au cœur de la nuit, comme je l'ai vu.

Je me souviens de chaque détail à la perfection. Les étrangers qui se sont retrouvés dans une cité fantôme dans un monde de nuit perpétuelle. Les ruines croulantes. L'Effroi émergeant du sol. La poursuite, la forêt, le mur de Brouillard —

La pensée du Brouillard me fait frissonner.

Je pouvais me souvenir de tout, sauf de la fin.

Je serre les poings et baisse les yeux sur mon giron. La fin... la fin...

Mes sens s'animent alors que je me remémore Zone X. Je peux sentir la cigarette se consumer dans les cendriers. Je peux entendre la toux grasse et épaisse des écrivains chevronnés siégeant autour de la table en lançant des idées. Je peux sentir le poids dans mon ventre, les tremblements dans mes mains.

J'étais le benjamin dans cette pièce, de loin, mais j'étais plus motivés qu'eux. J'étais impatient de me faire un nom.

Je me souviens d'être assis dans le bureau de l'auteur-producteur, encaissant une salve de notes, et de ce que ça faisait de ne pas réussir le script à la perfection du premier coup.

Je me souviens d'avoir vu des notes sur la fin. La fin...

Avais-je eu autant de difficultés avec la fin à cette époque-là aussi ? Est-ce pour ça que je rame avec ça maintenant ?

Qu'est-ce que je ne donnerais pas pour quelque chose à lire. Un livre de poche écorné et usé, que je relirais chaque fois que je me sentirais coincé? Combien de fois ai-je lu cette vieille chose ?

Comment ça s'appelait ?

Je tente de me représenter le livre en imagination. Il n'a pas de couverture, seulement des images de—

Et c'est alors que tout me revient.

Au Cœur de la Nuit 4[]

La ville en ruines s'écroule derrière aux tandis qu'ils courent à travers la forêt.

Darren crie de douleur et serre la blessure qui saigne à son flanc tandis qu'Eloise l'entraîne le long du sentier de la forêt. Le sol tremble et Adrian perd son équilibre, trébuche contre Michelle et les expédie tous les deux à terre.

Alan regarde et attend.

Eloise et Darren arrivent devant le mur de brouillard à la fin du sentier. Ils ont fui le brouillard dans la ville. Ils regardent partout en quête d'une autre issue.

Les arbres sont collés les uns contre les autres.

Michelle rampe dans la terre, à la recherche de ses lunettes, Au lieu de ça, elle trouve quelque chose qui lui arrache un hurlement, d'abord de peur, puis de ravissement.

Ils se regroupent et s'émerveillent de la découverte. Un livre relié de peau humaine couvert de symboles anciens d'origine inconnue.

Le beuglement de l'Effroi devient plus fort. Michelle parcourut le livre, plissant les yeux, tentant de lire les symboles. Les arcanes ne lui étaient pas inconnues. Elle sait que le livre peut les aider à s'échapper. Il lui suffit de trouver la bonne incantation et de la lire à haute voix. Le tout sans ses lunettes.

Adrian pousse un cri et indique la direction d'où ils viennent. Une silhouette grouillante et frémissante fait écran aux vestiges de la lumière du ciel. Ils se mettent tous à hurler, suppliant Michelle d'accélérer sa lecture.

Ses doigts s'arrêtent sur une page. Elle ignore si ça va fonctionner, mais ele doit essayer. Elle lit les mots à haute voix, la langue transperçant l'air comme des lames rouillées. Alors qu'elle parle, un grand orbe bleu apparaît autour d'eux, croissant, grandissant, gagnant en taille jusqu'à exploser et alors—

Au Cœur de la Nuit 5[]

J'ai réussi. Je me suis souvenu de la fin d'Au cœur de la nuit exactement telle que je l'avais écrite à l'époque.

Alors pourquoi ça n'a pas marché ?

Le script prenait fin avec Michelle qui trouvait le livre et lisait le sort qui les renverrait chez eux. Alors pourquoi suis-je encore ici ?

Soudain je sens la fumée de cigarette, et soudain je me sens à nouveau comme un jeune auteur timide.

La façon dont l'auteur-producteur écrasait sa cigarette. La manière qu'il avait de me jeter mon script de l'autre côté du bureau. Il qualifiait la fin de Deus Ex Machina, disant que le livre relié de peau humaine sortait de nulle part. Je détestais devoir reconnaître qu'il avait raison.

Il m'avait dit de recommencer. De rendre leur évasion significative.

Je ne m'étais jamais senti aussi déprimé que ce jour-là. Si seul. La vie avant Alice avait toujours été si solitaire.

Je me souviens de la façon qu'avait Alice de venir s'asseoir près de moi sur le divan, et de m'écouter. Sans faire de suggestion, sans apaiser mon égo. Sans m'empêcher de me reprocher à moi-même de ne pas être assez bon pour dépasser cette angoisse de la page blanche. Elle restait simplement assise, à mes côtés. À m'écouter.

Je me souviens de sa façon de me tenir la main.

Il ne lui en fallait pas plus pour me calmer. Pour ralentir mon cœur qui battait à tout rompre, pour apaiser l'oppression dans ma poitrine, et ouvrir mon esprit à—

Je m'arrêtai net. Même maintenant, Alice est en train de m'aider.

Je tiens la fin.

Je la tiens vraiment cette fois.

Au Cœur de la Nuit 6[]

La ville en ruines s'écroule derrière eux tandis qu'ils courent à travers la forêt.

Eloise entraîne Darren le long du sentier de la forêt, et il crie de douleur, serrant la blessure qui saigne à son flanc. Le sol tremble et Adrian et Michelle se retiennent mutuellement de tomber.

Ils arrivent à l'extrémité de la ruelle obscure et Alan frissonne à la vue du mur de brouillard noir. Les arbres se serrent, tronc contre tronc. L'Effroi beugle à mesure qu'il se rapproche.

Alan sait ce qu'il doit faire pour achever l'épisode. C'est la même fin qui a été diffusée il y a des années. Il avait fait la fête cette nuit-là avec ses amis — lesquels ? — et il s'était senti le roi du monde. Une véritable mention au générique de Zone X !

Adrian pousse un cri et indique la silhouette grouillante et frémissante de l'Effroi. Ils avaient tenté de trouver n'importe quelle autre issue, mais il n'y en a aucune.

À l'exception du mur de brouillard.

L'auteur-producteur m'avait serré la main et avait eu son fameux sourire véreux.

C'était la première fois que je m'étais vraiment senti écrivain.

Eloise prend la main de Michelle, et elle prend celle d'Adrian. Eloise aide Darren à traverser le seuil du brouillard et elle suit. Ensuite Michelle. Puis Adrian. Ils pénètrent dans le brouillard et disparaissent sans laisser de traces.

La fin. Presque.

Au Cœur de la Nuit 7[]

L'Effroi glisse le long du sentier, beuglant plus fort que jamais. Alan grince des dents. Il est à cours de temps et il le sait.

Le mur de brouillard l'appelle maintenant. De la sueur froide perle sur son front. Ce doit être ce qu'ont ressenti Eloise, Darren, Michelle et Adrian. Piégés avec une seule issue.

Mais où cette issue mène-t-elle ?

Un dernier souvenir de Zone X lui revient avec une netteté de cristal. Il s'était assuré que le script s'achevait sur une note ambiguë. Où conduisait le sinistre brouillard ? Dans le monde réel ? Ou un lieu tout simplement pire ?

Alan se dresse devant le brouillard, et s'efforce de discerner quelque chose à travers. Il sait qu'il doit agir vite. L'Effroi sera sur lui à tout moment.

Mais je dois en être sûr. Il me faut un signe.

L'unique point de lumière scintille si soudainement, si brillant à travers le brouillard qu'Alan sursaute presque à sa vue.

Une lumière dans les ténèbres. La lumière avait toujours été là pour lui, depuis qu'Alice avait disparu à Bright Falls. La lumière avait été son guide, son salut. Et la revoilà.

Alan tend la main pour toucher le brouillard. Il est chaud et accueillant. Comme—

La main d'Alice est chaude dans la sienne. Son cœur battant à tout rompre ralentit. La tension dans sa poitrine se relâche.

Allez, dit-elle en souriant. Allons nous balader.

Et pendant un bref instant elle est là. Alan peut la sentir à ses côtés tandis qu'il traverse le mur de brouillard. Il sent le soleil sur son visage. Un miracle en soi. Des larmes de joie montent. C'est trop. Ça s'estompe.

Alan s'estompe.

Et le brouillard vire aux ombres.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

La Maison d'Arkham VIII : Cachés et Occultes[]

Contes de l'Horreur : À travers les ténèbres du Vide. 3[]

À l’extérieur, dans le chaos infini du vide, Jaden contemplait un gigantesque globe oculaire hérissé d’énormes tentacules qui rampait en direction du char d’assaut Forteresse. Il frissonna lorsque les tentacules se saisirent de la carcasse de quelque créature inconnue et la tinrent devant la rétine ténébreuse. Le globe oculaire semblait inspecter la carcasse lorsque soudain la rétine se fendit en deux pour révéler des crocs incurvés et tordus telles des épées déformées. « Oh merde », marmonna-t-il, incrédule, et il recula en titubant. Il reprit vite son équilibre, se tourna vers Haley et lui demanda : « On fait quoi ? Tu as vu cette chose ? Elle nous arrive droit dessus. »

Haley observa l’inconcevable globe oculaire géant à travers la petite fenêtre et soupira longuement. « Je crois me souvenir qu'il était mentionné dans une de mes lectures... » Elle contempla la créature un long moment comme si elle tentait de débrouiller un mystère oublié depuis longtemps. « J’ai lu quelque chose à son sujet dans l’un des tomes que nous avons trouvés. C’est une créature des abysses, l’un des Géants majeurs. Celui-ci... celui-ci s’appelait... Iggothuul... et il est attiré par la lumière... ou la peur... ou était-ce la lumière et la peur... »

« Laquelle des deux ? »

« Je n’arrive pas à me souvenir », dit-elle, fixant du regard la créature grotesque qui approchait lentement de leur position. « Je ne sais pas avec certitude quelle version de l’histoire est la bonne. »

« Imaginons qu’elles sont toutes bonnes ! » Mahan se tourna vers le panneau et actionna plusieurs leviers pour éteindre les phares.

Mais rien ne se produisit.

Les générateurs ne s’éteignirent pas. Les phares semblaient simplement clignoter et briller plus fort que jamais, juste pour le narguer. Iggothuul ne s'arrêta pas, ni n’hésita dans son inexorable progression vers eux.

Mahan réagit vite et frappa de toutes ses forces les générateurs. Mais de nouveau, les phares ne firent qu'éclairer plus fort, comme mûs par le désir de se rire de lui. Puis, réalisant qu’il cognait sur le mauvais mécanisme, Mahan se précipita sur les réservoirs contenant l’étrange pétrole organique connecté aux générateurs, et il les fracassa. Le verre explosa et le fluide noir et puant se répandit sur le sol, grouillant de minuscules créatures semblables à des poissons. Un instant plus tard, les générateurs cessaient leurs mouvements convulsifs et leurs pétarades. Les phares clignotèrent puis leur intensité diminua lentement jusqu’à céder complètement la place aux ténèbres.

Soudain, Iggothuul se figea, mais la rétine semblait vrillée sur eux.

À cet instant, Haley sentit l’épaule tremblante de Jaden contre la sienne. Elle le toucha doucement du coude et murmura : « Arrête de trembler, J-J. Nous ne sommes pas encore tirés d’affaire. »

« J’essaie. »

« Essaie plus fort », Mahan s’approcha de la petite fenêtre. « Je crois que cette chose sent la peur... »

Iggothuul se rapprocha, le regard braqué sur eux. Des tentacules monstrueux exsudaient une bave bleue et luisante et grouillaient sur toute la surface du char d’assaut Forteresse telles des murènes affamées.

« J-J... s’il te plaît... calme-toi... »

« C’est carrément Cthulhu ! Ne me dis pas de me calmer. »

Hailey poussa un soupir apaisant. « Essaie de ne pas y penser. Ferme simplement les yeux et pense à... des moutons... essaie de compter les moutons ou d'autres choses... »

« Des moutons ? » Jaden n’en croyait pas ses oreilles, mais il écouta sa suggestion et ferma les yeux. Il imagina des moutons en train de paître dans une paisible prairie, avec une douce et tranquille mélodie qu’il avait jadis entendue dans un ascenseur. Puis la musique d’ascenseur s’interrompit brutalement. Les moutons cessèrent de brouter et regardèrent en direction du ciel alors qu’Iggothuul jaillissait du brouillard bouillonnant. Avec un hurlement terrifiant, l’épouvantable géant se saisit de tous les moutons avec ses tentacules et les engloutit dans sa gueule affamée et baveuse, broyant crânes, os et têtes bêlantes.

Jaden ouvrit instantanément les yeux.
« Ça marche pas ! Je ne peux penser qu’à— »

Iggothuul l'interrompit par un rugissement retentissant et se mit à tambouriner sur le sol à coups de tentacules frénétiques.

Jaden cessa de respirer et cligna comme s'il venait de pénétrer dans une morgue.

Tous trois contemplèrent la monstrueuse créature, tentant de comprendre ce qu'ils voyaient. Iggothuul cessa de marteler le sol et resta immobile pendant ce qui semblait être une éternité. Puis, lentement, alors que tous trois regardaient, soulagés, Iggothuul se tourna et s'éloigna en ondulant, mâchant des débris, des os et des cadavres tout en se déplaçant à travers la désolation sans fin. Ils contemplèrent la créature jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans d'épais nuages d'insectes et de créatures aviennes informes.

Après un long silence, Jaden eut un rire nerveux.

Mahan lui tapa le dos. « J'imagine qu'on a de la chance qu'il ne soit attiré que par la lumière. »

Jaden se tourna vers Haley : « Ne me dis plus jamais de compter les moutons ! »

Le visage de Haley se fendit d'un sourire et elle allait rire lorsqu'elle entendit d'étranges choses pleurer comme des bébés nouveaux-nés dans l'épaisse mélasse noire qui avait coulé des réservoirs. Jaden suivit son regard très sérieux et se sentit presque défaillir en voyant la scène devant lui. Il demanda d'une voix où montaient la terreur et la panique :

« Quelqu'un veut bien me dire ce que j'ai sous les yeux, bordel ? »

Arcus 10 187.[]

Je progresse tant bien que mal à travers le Vide depuis des semaines, peut-être bien davantage. Des corps innombrables et des royaumes abandonnés à perte de vue. Ça semble bien pire que n'importe quelle version de l'histoire de Barra que j'ai pu lire, et le sentiment permanent d'effroi est accablant. Je commence à douter que quiconque soit jamais parvenu à s'échapper de cet endroit.

Arcus 732.[]

Un avocat propose à Dwight des millions comme accord à l'amiable avec l'entreprise. Il lui rétorque qu'il n'acceptera que s'il reçoit une lettre d'excuses pour avoir embauché et laissé agir un harceleur notoire. Son interlocuteur le raille. L'entreprise préfère verser des millions de dollars plutôt que de s'excuser. Dwight refuse l'offre, et je dois reconnaître que c'est une chose à laquelle je ne m'attendais pas de sa part. Tant d'individus que j'ai étudiés au fil des années — à un degré ou à un autre — ont contredit ma première impression d'eux. Les contradictions. Dwight aurait sans doute mieux fait d'accepter l'argent et de filer. Il n'aurait ainsi pas eu à endurer ces emplois ingrats au fil de sa vie. Mais encore une fois, il n'y aurait pas eu l'incident au zoo avec un éléphant, ni celui avec le coyote lors de son emploi de ramasseur d'animaux écrasés. Ni même l'incident lorsqu'il était chauffeur de limousine à travers le pays pour ce groupe de metal. Tout bien réfléchi, je suis content que Dwight n'ait pas pris l'argent. Je trouve que ses souvenirs sont amusants, pour ne pas dire divertissants.

Arcus 10 202.[]

Je suis entré dans le royaume le plus singulier à ce jour. Un royaume épuré dont les habitants sont revêtus de boîtes en carton et vivent dans des habitations faites de bonbons pourris et de malbouffe en putréfaction. Zzzltryks était écrit de partout. J'ai mis un coup de pied dans une maison en pain d'épice moisi et la structure s'est instantanément évaporée en un tourbillon d'énergie bleue scintillante. Je ne peux m'empêcher de me demander d'où vient cette conceptrice folle et pourquoi je n'ai trouvé que si peu de références à son sujet dans les histoires. Sa capacité à manipuler cette dimension et à manifester tout ce qui fait irruption dans son esprit suggère qu'elle vient d'un monde hautement avancé, qui n'est pas sans rappeler le mien. Peut-être même encore plus avancé. Une chose est claire. Zzzzl comprend la connexion entre la pensée et l'émotion pour manifester la réalité. Elle a même trouvé des moyens de dissimuler des secrets dans le sang de ses créations. Il se peut aussi qu'elle fasse partie des Occultes qui ont dissimulé d'innombrables secrets à travers les royaumes.

Arcus 42.[]

Ceux que l'on appelle les Occultes ont voyagé à travers cet Ancien et dissimulé un savoir secret au cœur des royaumes selon d'étranges procédés. Il est dit que ce savoir est dissimulé dans le brouillard, dans les bâtiments et même dans le sang des créatures. Il est difficile de comprendre ce qu'ils veulent dire. Ce qui est clair, c'est que les Occultes semblent capables de voyager à travers les royaumes avec une aisance relative. La faculté de me déplacer entre les royaumes seul serait un secret digne d'être obtenu, même s'il me fallait écorcher une de ces horribles créatures qui hantent le brouillard.

Maurice le magnifique. 2[]

Je me suis retrouvé dans une bien étrange situation. Sans trop savoir comment, j’ai échoué dans une étable croulante couverte de chaume pourri. Je partageais l’étable avec plusieurs autres chevaux et quelques chiens et porcs cinglés. J'étais voué à être le cheval de trait, mais j’étais encore trop jeune et mes jambes n’étaient pas prêtes pour ce genre de labeur. Le fermier me harnachait avec cet engin froid et métallique qui mordait ma peau et je devais tirer ou me faire battre, ou voir les chiens déchaînés contre moi. Eh bien, ce n’était pas vraiment juste, et un chien joua au plus fin avec Roy, un vieux cheval qui connaissait les meilleures blagues qu'on vous ait jamais racontées, et Roy lui décocha un coup de pied droit dans les dents. Il les brisa pour que l’autre ne puisse plus jamais s’en servir contre moi ou tout autre animal. Il lui brisa même les os de la nuque. Jo le fermier fouetta Roy jusqu’à ce que son bras s’épuise et qu’il s’écroule à cause de toute la gnôle de contrebande qu’il sifflait. Jo le fermier se mettait en rogne pour un rien et nous recevions tous des raclées. Méchant, bon à rien et soûlard. Mais il finit par recevoir la monnaie de sa pièce. J’ai tout vu depuis une fente dans l’étable. Tout ce dont je me souviens, c’est d’avoir vu Jo flanquer une raclée à mon amie Betty et hurler sur ses chiens pour qu’ils participent à la curée. Elle était fatiguée et malade du froid, et je me disais que les chiens auraient mieux fait de s’en prendre à Jo et non à Betty. Et ce qui est amusant, c’est qu’après cette pensée, les chiens ne firent rien. Absolument rien. Et lui il s’énervait de plus en plus. Alors il se met à fouetter les chiens et alors j’ai agi — j'ai souhaité que l’un des chiens lui donne simplement une bonne leçon. Avant que je réalise ce qui se passait, l’un des chiens se jeta sur Jo le fermier, lui mordit la jambe et en arracha un gros morceau de viande. Maintenant Jo hurle et crie et tente de se relever. Mais les chiens l’encerclèrent et se jetèrent sur lui, et les hurlements et les cris se muèrent en gargouillis et les gargouillis firent bientôt place au silence. Puis l’un des chiens vient et nous libère. Jusqu’au dernier. Alors que je sortais, j’entendis une série de coups de feu et de jappements. Soudain tous les animaux détalèrent dans toutes les directions, qui vers la route de terre, qui vers la prairie, qui vers le fleuve et je filais au grand galop vers la forêt. Je fonçai à travers les arbres et les ronces et ne fis halte que lorsque je sentis que j’étais suivi. C’est alors que je me retournai pour découvrir une portée de chiots qui me suivaient. Je leur dis de décamper et d’aller rejoindre leur mère. Je tentai de les faire déguerpir et continuai ma course à travers des zones d’ombre et de lumière, mais chaque fois que je jetai un coup d’œil en arrière, ils étaient là, trébuchant dans les buissons, les rondins, ou tentant de se soustraire à mon regard incendiaire. Je leur dis de cesser de me suivre, un point c'était tout.

Saga de la grue rouge. Secrets des Occultes.[]

Saku murmurait des paroles de prudence à Maurice tandis qu’ils remontaient les rues pavées d’un village médiéval. Une lune écarlate et incandescente, bien visible dans le ciel, projetait un éclat surnaturel sur les amas de maisons de pierres croulantes. De petits feux cuisant des marmites de sang bouillonnant papillotaient dans l’obscurité à travers tout le village. Du sang pourpre et d’autres fluides s’écoulaient d’un tas de corps empilés et laissés à moisir. Dans la pile, elle reconnut plusieurs membres du clan du Serpent noir, éventrés, mutilés et à moitié dévorés par les asticots, ainsi que les restes pourrissants et mâchés d’hommes et de femmes, exactement comme ce qu’elle avait lu dans l’un des tomes.

C’était l’endroit.

C’était sans l'ombre d'un doute l’endroit.

Les disciples du Serpent noir étaient venus ici en quête des secrets dissimulés des Occultes, ce afin de les transcrire dans leurs parchemins, et d’une manière ou d’une autre ils avaient péri sous les griffes et les crocs de créatures auxquelles elle ne souhaitait pas penser.

Des vampires.

Elle méprisait les vampires — sous toutes leurs formes à travers les innombrables royaumes.

Alors Saku signala d’un geste à Maurice de ralentir tandis qu’ils fouillaient le village en quête de signes ou de symboles laissés par les Occultes. Des symboles secrets dont elle avait appris l’existence par sa lecture de l’un des nombreux volumes qu’elle avait récupérés dans les tours abandonnées. Grâce à ces recueils d’histoires, elle avait pu découvrir de nombreux secrets sur cette dimension étrange et effrayante dans laquelle elle était piégée et dont elle tentait désespérément de s’échapper. Elle avait lu les histoires, les souvenirs et les annotations, et elle était sûre de se trouver dans le village — le village des vampires — là où les Occultes avaient dissimulé un savoir secret ayant trait à la manipulation du Brouillard.

« Gare aux vampires », murmura Saku.

« Des vampires ? » s’interrogea Maurice. « Que veux-tu dire, des vampires ? Tu ne m’avais pas dit qu’il y aurait des vampires. On parle de ceux qui s’apparentent à des humains, ou de ceux qui s’apparentent à des chauves-souris géantes ? »

« Ceux qui s’apparentent à des fauves... des fauves avec des ailes. »

« Seigneur. On est dans une sacrée panade là. Je hais— »

Un hurlement soudain l’interrompit alors que des créatures aux ailes puissantes et aux crocs scintillants et tranchants comme des rasoirs jaillirent des ombres dans leur direction. Dans un aveuglant tourbillon de vitesse, Saku bondit dans le ciel, sa lame étincelant tandis qu’elle envoyait griffes, membres et têtes rouler au sol. En atterrissant, elle n’eut pas le temps de penser. Ni même de respirer. Des griffes mortelles sifflaient au-dessus de sa tête alors qu’elle esquivait des attaques furieuses et contrait par des balayages stratégiques qui réduisirent en pièces ses assaillants. Puis elle se tourna pour voir Maurice ruer et charger un vampire deux fois plus gros que lui. Elle chargea instantanément dans leur direction alors que le dernier vampire encore debout envoyait valser Maurice contre un mur de pierre. Le vampire siffla à l’adresse de Maurice et se retourna brusquement face à Saku, le regard furieux.

Saku ralentit. Ses yeux soutinrent le regard noir du vampire alors qu’il tentait de l’intimider en rugissant, mais—

En un éclair de sa lame—

Le rugissement fut coupé court par la férocité de l’acier glacé.

Du sang jaillit comme un geyser tandis que le vampire s’écroulait, agrippant sa gorge.

Saku secoua les gouttelettes de sang de son katana en observant le vampire rendre son dernier souffle. Puis elle parcourut le village du regard, se demandant où les Occultes avaient bien pu dissimuler leurs secrets. Elle ne voyait aucune marque. Elle n’avait aucune idée. Mais elle savait qu’ils cachaient leur savoir de si nombreuses et diverses manières qu'il était ardu, voire impossible, d’en faire l’inventaire. C’est alors que Saku eut une inspiration et se souvint d’un détail provenant de l’une des histoires qu’elle avait lues. Elle s’accroupit et se mit à écorcher le bras du vampire à l’aide de son katana, et bien qu’elle s’attendît à voir des symboles lumineux dans le gras et la chair, elle ne vit rien.

Poussant un soupir, elle se leva et contempla un amas de maisons dans le brouillard qui s’épaississait. Maurice la rejoignit. Il était sur le point de parler lorsqu’elle lui intima le silence en levant un doigt. Elle pouvait sentir que quelque chose clochait. Levant les yeux, elle écouta les sons qu’elle seule avait été capable de détecter : le raclement de griffes sur la pierre, le faible grincement de dents, le crissement de cailloux sous le pied et les murmures des vampires se parlant dans leur étrange langage. Faisant un petit pas en avant, elle réalisa que la première attaque n’avait été qu’un test.

Instinctivement, Saku se mit en garde avec son katana tout en plongeant son regard dans les ombres. Lorsqu’elle baissa les yeux, les vampires attaquèrent, mais—

Pas assez vite.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Entrées de Journal, Histoires et Notes.

Récompenses Visuelles[]

Caleb Quinn[]

Alan Wake[]

L'Observateur[]

Défis[]

Niveau 1[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
K.O. Abattez 5 Survivants. ChallengeIcon killer 5 15,000
Désespoir Distinct Suspendez 3 Survivants différents à un crochet. ChallengeIcon killer 5 15,000
Sombre Obsession Suspendez l'obsession à un crochet 1 fois. ChallengeIcon killer 5 15,000
Libérateur Décrochez 2 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 5 15,000
Donneur de Vie Soignez un total de 1 État de santé d'un autre survivant. ChallengeIcon survivor 5 15,000
Mécano Épuisez 1 Boîte à outils. ChallengeIcon survivor 5 15,000
Gestionnaire Talentueux Réussissez 4 Test d'habileté. ChallengeIcon survivor 5 15,000
Récompenses Sanglantes Gagnez 40,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 5 15,000
Libération de Rage Cassez 8 Murs, palettes ou générateurs. ChallengeIcon killer 5 15,000
Âge d'Argent Gagnez 3 Emblèmes de qualité Argent ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 5 15,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Rétribution de Caleb Infligez l'Effet de Statut InconscientIconStatusEffects obliviousIconStatusEffects obliviousIconStatusEffects oblivious pendant 30 secondes en utilisant la compétence Sort : ChâtimentIconPerks hexRetributionIconPerks hexRetributionIconPerks hexRetribution avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 25,000 IconHelp archivesMemory
Fureur de Caleb Faites bloquer 2 Générateurs par l'Entité en utilisant la compétence Dispositif de l'Homme MortIconPerks deadMansSwitchIconPerks deadMansSwitchIconPerks deadMansSwitch avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 25,000 IconHelp archivesLog
La lumière ! Elle brûle ! Infligez l'Effet de Statut EntraveIconStatusEffects hinderedIconStatusEffects hinderedIconStatusEffects hindered au tueur 2 fois en utilisant la compétence Champion de la LumièreIconPerks championOfLightIconPerks championOfLightIconPerks championOfLight avec Alan Wake. SurvivorAlan 8 25,000 IconHelp archivesLog
Vitesse Supplémentaire Parcourez plus de 16 mètres sans aucune collision en une seule Attaque ruée pendant que la tronçonneuse est en Surrégime avec Le Montagnard. Faites ceci 1 fois. IconHelpLoading hillbilly 8 25,000 IconHelp archivesLog
On Étiquette et on Emballe Frappez 1 Survivant que transperce l'Expiateur avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 25,000 IconHelp archivesLog
Freins Rapides Détruisez un mur destructible après une Attaque ruée en étant IndétectableIconStatusEffects undetectableIconStatusEffects undetectableIconStatusEffects undetectable avec la tronçonneuse 1 fois avec Le Montagnard. IconHelpLoading hillbilly 8 25,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
À la Poursuite du Glyphe Communiez avec 2 Glyphes Verts. ChallengeIcon greenGlyph ChallengeIcon glyph 8 25,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Clé : Notions Perturbantes Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 1 éclat de souvenir ChallengeIcon memoryShard disturbingNotions. QuestIcons fragment 8 25,000 IconHelp archivesMemory

Écusson de Complétion[]

Icône Nom Rareté Description
ZO BDG 08 Vieille Clé Anglaise Rare Une vieille clé rouillée, offerte en cadeau.

Niveau 2[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Issue Échappez à 2 Poursuites. ChallengeIcon survivor 5 25,000
Acte de Foi Pendant une poursuite, sautez 5 fois par une fenêtre ou au-dessus d'une palette. ChallengeIcon survivor 5 25,000
Détruire ou Rebâtir Effectuez 10 fois au total l'action correspondante en tant que survivant ou en tant que tueur:
  • Réussissez un test d'habileté sur un générateur.
  • Endommagez un générateur.
ChallengeIcon survivorKiller 5 25,000
Poursuite Mortelle Poursuivez les survivants pendant 120 secondes au total. ChallengeIcon killer 5 25,000
Poursuivre Transportez des survivants sur 100 mètres. ChallengeIcon killer 5 25,000
Cible à Découvert Frappez 4 Survivants À DécouvertIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposed avec votre arme. ChallengeIcon killer 5 25,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Machiniste Réparez complètement 2 Générateurs. ChallengeIcon survivor 8 35,000 IconHelp archivesLog
Étoiles Soudaines Avec Alan Wake, étourdissez ou aveuglez le tueur 2 fois. SurvivorAlan 8 35,000 IconHelp archivesLog
Amélioration Mortelle Frappez 1 Survivant avec la tronçonneuse pendant qu'elle est en Surrégime avec Le Montagnard. IconHelpLoading hillbilly 8 35,000 IconHelp archivesLog
En Approche ! Frappez 1 Survivant avec la tronçonneuse après une ruée sur un minimum de 3 mètres avec Le Montagnard. IconHelpLoading hillbilly 8 35,000 IconHelp archivesMemory
Embrocheur Longue Portée Transpercez de l'Expiateur 1 Survivant se trouvant à une portée de 10 mètres ou plus avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 35,000 IconHelp archivesLog
Arrête Tout de Suite ! Transpercez de l'Expiateur 2 Survivants en train de réparer ou de soigner avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 35,000 IconHelp archivesMemory
L’œil Vigilant de Caleb Révélez l'aura des survivants pendant 30 secondes au total avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 35,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
Chasseur de Glyphes Communiez avec 2 Glyphes Violets. ChallengeIcon purpleGlyph ChallengeIcon glyph 8 35,000
Garde de Glyphes Communiez avec 2 Glyphes Blancs. ChallengeIcon whiteGlyph ChallengeIcon glyph 8 35,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Clé : Notions Perturbantes Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 1 éclat de souvenir ChallengeIcon memoryShard disturbingNotions. QuestIcons fragment 8 35,000 IconHelp archivesLog

Écusson de Complétion[]

Icône Nom Rareté Description
ZO BDG 07 Menottes Très Rare Entravé par des menottes.

Niveau 3[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Obsédé Tuez l'obsession 2 fois par n'importe quel moyen. ChallengeIcon killer 5 30,000
Le tout pour le tout Sabotez 6 Crochets. ChallengeIcon survivor 5 30,000
Repoussant Suspendez 8 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 5 30,000
Habileté supérieure Obtenez un résultat Excellent lors de 4 Test d'habileté. ChallengeIcon survivor 5 30,000
Sauvetage ou Sacrifice Effectuez 8 fois au total l'action correspondante en tant que survivant ou en tant que tueur:
  • Décrochez un survivant de manière sécurisée.
  • Suspendez un survivant.
ChallengeIcon survivorKiller 5 30,000
Tomber ou Trancher Effectuez 6 fois au total l'action correspondante en tant que survivant ou en tant que tueur:
  • Lâchez une palette pendant une poursuite avec le tueur.
  • Brisez une palette.
ChallengeIcon survivorKiller 5 30,000
Un coup subi pour l'équipe Subissez2 Coups de protection. ChallengeIcon survivor 5 30,000
Révérencieux Sacrifiez 8 Survivants à l'Entité. ChallengeIcon killer 5 30,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Un autre pour l'Entité Sacrifiez 3 Survivants à l'Entité. ChallengeIcon killer 8 50,000 IconHelp archivesLog
Toi, oui, toi Suspendez l'obsession à un crochet 2 fois. ChallengeIcon killer 8 50,000 IconHelp archivesLog
Rouille et sang Suspendez 3 Survivants différents à un crochet. ChallengeIcon killer 8 50,000 IconHelp archivesLog
Révolu Échappez à 3 Poursuites. ChallengeIcon survivor 8 50,000 IconHelp archivesLog
Étoiles soudaines Avec Alan Wake, étourdissez ou aveuglez le tueur 3 fois. SurvivorAlan 8 50,000 IconHelp archivesLog
Piles supplémentaires Prolongez l'usage des objets de survivant de 4 secondes en utilisant la compétence DébrouillardiseIconPerks streetwiseIconPerks streetwiseIconPerks streetwise avec Nea Karlsson. SurvivorNea 8 50,000 IconHelp archivesLog
Il amène la lumière Gagnez 1 Emblème Porteur de Lumière de qualité Irisé EmblemIcon lightbringer iridescent avec Alan Wake. SurvivorAlan 8 50,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
Massacre de glyphes Communiez avec le Glyphe Orange et puis suspendez 6 Survivants à un crochet. ChallengeIcon glyph 8 50,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Clé : Notions Perturbantes Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 2 éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard disturbingNotions. QuestIcons fragment 8 50,000 IconHelp archivesLog

Bannière de Complétion[]

Icône Nom Rareté Description
ZO BNR 04 icon Paysage de Caleb Très Rare Caleb erre dans le Midwest.

Niveau 4[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Exécution Tuez 12 Survivants par n'importe quel moyen. ChallengeIcon killer 5 45,000
Révérencieux Sacrifiez 12 Survivants à l'Entité. ChallengeIcon killer 5 45,000
Acte de foi Pendant une poursuite, sautez 8 fois par une fenêtre ou au-dessus d'une palette. ChallengeIcon survivor 5 45,000
Nulle part où se cacher Frappez 10 Survivants dans les 30 secondes de leur exposition à une capacité de lecture d'aura. ChallengeIcon killer 5 45,000
Âge irisé Gagnez 6 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon survivorKiller 5 45,000
Coup pour coup Sabotez 3 Crochets dans le rayon de terreur du tueur. ChallengeIcon survivor 5 45,000
Crochet ou escroc Suspendez 2 Survivants différents en moins de 60 secondes. Faites-le 5 fois. ChallengeIcon killer 5 45,000
Annihilateur souffrant Terrassez 5 Survivants subissant un Effet de Statut infligé par vous. ChallengeIcon killer 5 45,000
Ennemis plus proches Cachez-vous dans le rayon de terreur du tueur sans vous faire prendre pendant un total de 120 secondes. ChallengeIcon survivor 5 45,000
La grande évasion Échappez-vous de 2 Parties par la porte de sortie. ChallengeIcon survivor 5 45,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Économisez vous ressources Prolongez l'usage des objets de survivant de 3 secondes en utilisant la compétence DébrouillardiseIconPerks streetwiseIconPerks streetwiseIconPerks streetwise. ChallengeIcon survivor 8 60,000 IconHelp archivesLog
Retarder l'inévitable Infligez l'Effet de Statut EntraveIconStatusEffects hinderedIconStatusEffects hinderedIconStatusEffects hindered au tueur 3 fois. ChallengeIcon survivor 8 60,000 IconHelp archivesLog
Embrocheur longue portée Transperces de l'Expiateur 2 Survivants se trouvant à une portée de 10 mètres ou plus avec Le Lance-Mort. IconHelpLoading deathslinger 8 60,000 IconHelp archivesLog
Session irisée Gagnez 2 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon survivorKiller 8 60,000 IconHelp archivesLog
Vivre sur le fil Évitez 3 Attaques de base d'un tueur proche. ChallengeIcon survivor 8 60,000 IconHelp archivesLog
Vitesse supplémentaire Parcourez plus de 16 mètres sans aucune collision en une seule Attaque ruée pendant que la tronçonneuse est en Surrégime avec Le Montagnard. Faites ceci 2 fois. IconHelpLoading hillbilly 8 60,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
À la poursuite du Glyphe Communiez avec 8 Glyphes VertsChallengeIcon greenGlyph. ChallengeIcon glyph 8 60,000
Chercheur de glyphe Communiez avec 4 Glyphes RougesChallengeIcon redGlyph ChallengeIcon glyph 8 60,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Clé : Notions Perturbantes Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 2 éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard disturbingNotions. QuestIcons fragment 8 60,000 IconHelp archivesLog

Bannière de Complétion[]

Icône Nom Rareté Description
ZO BNR 03 icon Fusil harpon Très Rare Le fusil harpon de Lance-mort posé sur un plancher.


Informations Diverses[]

  • Les personnages principaux du Tome ont été identifiés pendant la Version de Test Publique pour le Patch 7.5.0 à partir des numéros d'identification K19 (Le Lance-Mort) et S40 (Alan Wake) utilisés dans les fichiers audio pour les entrées narrées du Tome.
    • Cela a également révélé une nouvelle entrée dans la série en cours La Maison d'Arkham, abrégée en HOA.
Advertisement