Wiki Dead by Daylight

FRDbD 770 PhotoSensWarning
Quotes left Nous enquêtons sur un problème dans le jeu qui provoque de rares lumières stroboscopiques/clignotantes, et nous nous efforçons de le résoudre dès que possible. En attendant, nous désactivons Le FarceurIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading tricksterIconHelpLoading trickster.
Nous recommandons aux joueurs qui souffrent d'épilepsie ou qui ont déjà eu des crises d'épilepsie de consulter leur médecin avant de jouer.
Nous demandons à tous ceux qui rencontrent ces problèmes de contacter notre équipe d'assistance aux joueurs pour nous aider à les résoudre.
Quotes right
~ Les Développeurs

EN SAVOIR PLUS

Wiki Dead by Daylight
Advertisement
IconHelp archivesLog
IconHelp archivesMemory
IconHelp archivesCollection
Quotes left Une tueuse vous traque dans l'ombre. Comme l'avait écrit son père.
Lorsque sa création lui fit perdre la raison, elle donna vie à son personnage cauchemardesque, lui confectionna un costume et aiguisa ses lames.
Les nouveaux Survivants, Renato et Thalita, sont unis par un lien fraternel forgé par la rivalité. Mais s'ils veulent rester en vie, c'est ensemble qu'il leur faudra survivre, car nul n'est épargné par la Marchande de Crânes.
Plongez au plus profond de ce conte malsain et découvrez des surprises, y compris un visage familier .
Affrontez des épreuves plus sombres que l'heure de la sorcière, requérant ruse et détermination !
Échappez aux pièges cruels du Piégeur sous peine de subir un sort bien plus atroce que d'avoir les os brisés.
Parcourez les paysages dévastés.
Réfugiez-vous dans les souvenirs d'un foyer !
Surmontez d'innombrables atrocités pour récupérer des récompenses.
Mais souvenez-vous, lorsque la Marchande de Crânes part à la traque, chacun devient une proie.
Quotes right
~ Narration de la bande-annonce du Tome 15 - Ascension


Le Tome 15 - Ascension est le quinzième TomeIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollectionIconHelp archivesCollection introduit dans Dead by DaylightIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogoIconHelp DBDlogo et est disponible depuis le 19 avril 2023.
Il est accompagné de La Faille.

Aperçu[]

IconTome tome15

Le Tome 15 ajoute de nouvelles informations d'Histoire pour les personnages suivants :

Personnage Entrée d'Histoire
La Marchande de CrânesIconHelpLoading skullMerchantIconHelpLoading skullMerchantIconHelpLoading skullMerchant Adriana Imai
Fragments de Souvenir
Thalita LyraSurvivorThalitaSurvivorThalitaSurvivorThalita &
Renato LyraSurvivorRenatoSurvivorRenatoSurvivorRenato
Thalita & Renato Lyra
Fragments de Souvenir
L'ObservateurIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneralIconHelp archivesGeneral La Maison d'Arkham (V)
Le Théâtre de Marionnettes Absolument Horrible.

Il contient également des défis basés sur les personnages pour les personnages suivants :

Souvenirs et Journaux[]

Adriana Imai: Fragments de Souvenir[]

Souvenir 2516[]

Deuxième. Elle en éprouve un haut-le-cœur. Elle ne se retrouve jamais à la deuxième place. Sans ces imbéciles de la maison d’édition qui ont annulé la série de papa, elle aurait été en mesure de finir son semestre… mais ils ne reconnaissent pas le génie lorsqu’ils le voient. Et voilà où elle en est. À contempler ses notes dégringoler en chute libre pendant que João s’empare des meilleures notes de la classe.João. Le nom la fait cracher. Il n’est pas spécial. C'est lui qui devrait être à la deuxième place.

Souvenir 534[]

Elle est assise à la maison, impuissante. Peut-être a-t-elle un grain de sable à jeter dans la machine. Appeler l’école, le mettre dans de sales draps. Elle appelle. Elle n’a aucun plan, mais elle appelle. Une secrétaire décroche. Allô ? Adriana hésite. Allô ? J’appelle au sujet de mon fils. João. Je n’ai pas reçu ses notes. Puis-je confirmer l’adresse au dossier ? La secrétaire, comme ça, lui donne tout. Si facile. Elle raccroche. Fixe le téléphone. Pourquoi a-t-elle fait cela ? Son esprit erre vers la bande dessinée de papa. C’est ce qu’elle ferait. Recueillir des informations. Et les exploiter.

Souvenir 2517[]

Elle jette son vélo près d’une bouche d’incendie. Consulte sa montre. D’une minute à l’autre maintenant. João sort, pile à l’heure, de sa leçon d'escrime. Elle l’écrit. Elle sait où il sera, mieux que lui-même le sait. Dans une heure il sera chez lui à jouer aux jeux vidéo. Il ira se coucher à 10 h. Il se lèvera, ira à l’école, s’arrêtera à la maison de son copain, rentrera en vélo à la maison. Aura un cours particulier de maths. Elle y avait passé son mois entier. À suivre João. À apprendre son emploi du temps. À apprendre tout ce qu’il y avait à savoir sur lui. Elle ne savait toujours pas pourquoi. Avoir ce pouvoir sur quelqu’un procurait une sensation agréable. Le pouvoir de savoir qu’à tout moment elle pouvait bouleverser toute sa routine. Toute sa vie. Elle enfourche son vélo et le suit jusque chez lui. Il y a une allée qu’il emprunte toujours pour gagner du temps. Ce n’est pas un endroit particulièrement sûr quand on est poursuivi. Mais bien sûr il ignore qu’il est poursuivi. Elle a fait attention. Le vélo de João roule sur un clou. Il bascule par-dessus le guidon, s’écorche les genoux et les paumes. Jure. Il reste assis là, contemplant son pneu crevé, ne faisant rien. Inutile. C’est le garçon qui est en train de s’emparer des honneurs de la première place dans sa classe. Cette chiffe molle imbécile. Elle imagine lui sauter dessus là, maintenant. Ce serait impossible que quiconque la voie. C’est là qu’elle le ferait. D’après le manga de papa, se dit-elle. C’est là que je le ferais.

Souvenir 1601[]

Elle se plonge dans les dessins noirs et griffonnés de Sonhadores Sombrios. Il doit y avoir une sorte d’indice là-dedans. Quelque chose qu’elle a manqué. Quelque chose qui expliquerait pourquoi son père a franchi la porte ce jour-là pour ne jamais revenir. Il n’y avait aucune réponse. Pas à cette question, en tout cas. À la place, cette bande dessinée sur laquelle son père avait travaillé, à la faible lueur d’une lampe de comptable, déployait un plan. Un plan sur comment vivre. Elle adorait Adi Valente, le premier manga de son père. Mais il ne lui avait rien appris. Rien de comparable. La Marchande de crânes a un système. Elle apprend tout ce qu’elle peut sur sa cible. Remonte sa piste numérique et réelle jusqu’à avoir un profil exhaustif de ses moindres faits et gestes. Connaît sa cible mieux que celle-ci se connaît elle-même. Et ensuite elle attend que la cible soit complètement coincée dans sa routine, et alors elle la fait voler en éclats. Elle ne choisit que la crème de la crème des adversaires. Initialement, c’était pour protéger les faibles, mais ce prétexte se dissipa rapidement. Finalement, son unique but est de détruire tous ceux qui osent lui disputer la place au sommet. Elle les enlève de leur environnement et les détruit. Effrayés, isolés et loin de chez eux. Adriana voit les points communs. Les cadres riches et qui mènent des vies confortables avec lesquels elle interagit quotidiennement agissent avec un détachement écœurant. Ils sont tellement habitués à leurs existences de nantis. Convaincus de leur propre invincibilité. Ce ne sera pas facile de fendre leur armure, mais les entreprises dignes d’intérêt sont rarement faciles.

Souvenir 950[]

La Marchande de crânes plonge sa lame dans l’eau fétide. Elle laisse le sang et l’ichor glisser de la fibre de carbone luisante. Elle s’autorise à se détendre. Un autre travail accompli. Elle retire lentement son arme de l’eau, prenant soin de ne pas en faire tomber une goutte à terre, et elle l’accroche au mur. L’eau est une chose terrible à gaspiller. Elle traverse sa minuscule chambre spartiate et branche un câble sortant du mur dans le creux de sa nuque. Le monde véritable se dissout, remplacé par l’autre monde. Un monde brillant. Un mensonge propre, parfait. Elle fixe directement le soleil quelques instants, ne s’arrêtant que pour fermer quelques fenêtres pop-up particulièrement envahissantes qui se sont frayé un chemin dans son système. Tu es la Marchande, hein ? Une voix timide l’interpelle quelque part derrière elle. Elle se retourne. Un tamia doté de bras humains musclés lui rend son regard. Ça se pourrait. Qui la demande. Quelqu’un qui propose un boulot. Ce type paie probablement la somme max pour cet avatar et il a l’air d’une blague totale. Mais elle ne rigole pas. Je n’accepte plus de contrats. Je travaille pour moi. Hé bien celui-ci pourrait t’intéresser. Il dit que tu es finie. Pour ainsi dire à la retraite. Et de qui s’agit-il ? Je ne sais pas grand-chose de lui. C’est un cyborg. Il a dépassé le stade de cyborg depuis longtemps, je crois. Il n'a sans doute plus beaucoup de chair sur laquelle souder l’acier. Il n’est peut-être plus que machine maintenant. Il se fait appeler Terry Chrome.On va voir qui est loin des réalités, dit-elle, et elle se débranche de l’autre monde. Elle contemple son lit et soupire. Elle ne va pas beaucoup dormir cette nuit. La chasse appelle. Elle contemple par sa fenêtre les terres dévastées de Neo de Janeiro alors qu’elle rebranche son bras dans la lame.

Souvenir 8433[]

Certaines personnes n’arrivent pas à l’intégrer. Il n’est pas nécessaire que l’entreprise soit prospère pour être rentable. Bien sûr, c’est utile, surtout au début. Mais elle n’est pas intéressée par les débuts des entreprises. Emparez-vous de quelque chose dont les revenus bruts sont décents, mais dont les dépenses s’envolent. Sabrez le budget. Éjecter quiconque n'est pas absolument essentiel pour faire tourner la boutique. Pressurer pour en dégager le moindre profit puis vendre comme une marge bénéficiaire au premier crétin venu qui n’y regardera pas de plus près. Aligner un comité de direction qui voit les choses de la même manière, par contre ? C’est une autre paire de manches. Ces lâches que les actionnaires lui imposaient étaient trop couards ou paresseux, ou bien, et elle haïssait ces derniers plus que tout, trop étiques pour avoir cet instinct de tueur. Les moralisateurs sont les pires. Comme s’il était éthique de faire rien de moins que le maximum pour faire décoller les ventes. Tant que les recettes dépassent les dépenses, on a raison. Elle aspirait à les éliminer comme tant de ses rivaux par le passé. Les emmener dans la forêt et les traquer comme des chiens. Mais il n’y a aucun défi à cela. Ce sont des imbéciles mous et inoffensifs. Des poissons dans un tonneau. Elle est comme la Marchande de crânes. Elle ne chasse que les prédateurs dominant la chaîne alimentaire. Il lui faudrait agir à l’ancienne. À travers des manœuvres bureaucratiques impitoyables.

Souvenir 2372[]

Enfin. Une cible digne d’être traquée. Ça faisait un moment depuis la dernière. Et celle-ci est vraiment, vraiment très bonne. Un ancien militaire devenu contracteur privé. Retraité du champ de bataille et s’occupant pour son plaisir d’une ferme paisible au nord-ouest. Certains disent qu’il avait survécu des mois seul en forêt avec rien d'autre qu'un couteau de combat. Et il possède la seule parcelle de terrain qui se tient entre Adriana et l’usine qu’elle tente de construire. Des semaines de négociations ne mènent nulle part. Il refuse de vendre. Des offres plus importantes ne parviennent pas à le faire changer d’avis. Le comité commence à parler de vendre le terrain autour de lui, de renoncer à l’usine, de la construire ailleurs. Ils ont peut-être raison. Mais là n’est pas la question. Elle ne perd pas. Elle ne finit pas à la deuxième place. Alors elle va le trouver en personne. Face à face. Elle évoque l’offre, il décline poliment à nouveau. C’est trop dommage. Parce qu’il est retraité et que la dernière chose qu’il souhaite c’est de retourner au combat. Elle espère que son testament est à jour.Tandis qu’elle s’en va, elle sent une rougeur envahir son visage. Elle y est allée trop fort. Un type pareil va être hyper vigilant maintenant. L’extraire ne sera pas facile. Et ce ne sera sûrement pas aisé de le traquer. Mais alors que son esprit vagabonde vers la chasse, la nervosité se mue en excitation. Elle trouvera un moyen. Il lui suffit d’apprendre tout ce qu’il faut apprendre sur lui.

Souvenir 2373[]

Adriana consulte son nouvel affichage monté sur son bras. Son drone flotte cinquante étages au-dessus du sol, à l’appartement-terrasse inachevé d’un nouveau bâtiment de luxe dans lequel son entreprise a investi. Grâce à ses caméras, elle voit le soldat, qui émerge d’une torpeur chimiquement assistée. Elle l’observe se forcer à reprendre ses esprits, immédiatement sur le qui-vive et concentré. Il se précipite au bord du bâtiment et manque de tomber. Pas comme ça, l’ancêtre. Ne facilite pas les choses. Elle guette tandis qu’il se repère. Rôde autour du bâtiment, se fait une idée de son agencement. Trouve le couteau de combat qu’elle lui a si aimablement laissé pour se défendre. Et descend la première volée de marches en direction de la liberté.Elle connaît l’agencement de l’immeuble comme sa poche. Elle positionne ses drones. Bien sûr, un soldat tel que lui aura les moyens de les éviter. Mais l’attraper en déplacement n’est pas l’objectif : le rôle des drones est de bloquer les voies, de le conduire là où elle le désire. Ça aussi, il le saura. C’est ce qui rend le jeu si passionnant. Deux esprits brillants, chacun jouant six coups d'avance. Il est probable, même s’il ne l’admettra jamais, qu’il vit pour ça lui aussi. Elle fixe sa lame à son bras : un tranchant argenté luisant inspiré par le manga de son père. Une autre chose la reliant à lui. Elle se rappelle qu’il lui lisait Adi Valente chaque soir. Il était si singulièrement concentré sur son art. C’était ce qu’elle admirait le plus chez lui. Elle se devait de conserver sa vision intacte, pour lui. Plus qu’intacte. Vivante. Si personne ne voulait acheter l’histoire de la Marchande de crânes, elle allait devenir la Marchande de crânes. D’une manière ou d’une autre, les gens connaîtraient l'histoire de son père.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

Thalita et Renato Lyra: Fragments de Souvenir[]

Souvenir 2876[]

Elle n’avait jamais vu quelque chose monter si haut. Ou tomber si loin. Oncle Inacio applaudit avec le reste de la foule. Les oreilles de la jeune Thalita vibrent à ce bruit, mais elle garde les yeux fixés sur le cerf-volant en chute libre. On dirait qu’il danse, tourbillonnant dans le vent tout en tombant. Le match fut le moment fort de la journée, palpitant dès l’instant où les dix participants lancèrent leurs cerfs-volants en l’air. Les acclamations arrivaient en vagues alors que les lignes se croisaient, et les cerfs-volants tombaient un à un. Le silence surprit Thalita tandis que les concurrents sur le terrain se réduisaient à deux hommes : un adolescent de Botafogo, et Oncle Inacio. Papa et Maman étreignirent Inacio si fort qu’ils ne remarquent pas bébé Renato en train de pleurer dans les bras de Maman. Inacio rayonne, ses yeux pétillant de la même étincelle que Thalita avait vue tandis qu’il assemblait son cerf-volant ce matin-là. Elle observe Inacio aller vers l’adolescent et lui tendre la main. Le garçon sourit. Bien sûr qu’il sourit. Il est entouré d’amis et de pairs, par une belle journée ensoleillée dans le plus beau pays du monde, et fait la fête. Le garçon se moque d’avoir perdu. Ce sont les gens autour de nous qui comptent le plus. Thalita regarde par-dessus la foule et voit le cerf-volant du garçon se poser doucement sur le sol.

Souvenir 9409[]

Ses doigts s’agitent. Tout ce qu’il veut, c’est faire voler un cerf-volant ou travailler au casse-tête qui se trouve dans sa chambre. Tant de blabla. C’est inutile. C’est barbant. On est là pour faire voler des cerfs-volants, pas pour causer. Renato regarde les autres gamins. Aucun d’eux ne se trémousse comme lui. Ils ne dansent pas d'un pied sur l'autre ni ne regardent ailleurs. C’est tellement étrange qu’ils puissent rester aussi tranquilles et regarder Thalita expliquer le concept du cerf-volant. Pas seulement regarder. Mais écouter. Écouter pour de vrai. Mais les gens écoutent toujours Thalita. Ils écoutent ses réflexions et rient à ses blagues et lui parlent et l’invitent à des trucs. Les grands, les gamins, tout le monde. Renato avait essayé de raconter une des blagues de sa sœur. Personne n’avait ri. Il arrête d’étudier les autres enfants et observe sa sœur. Elle est spéciale, même parmi les enfants de leur âge. Leurs regards se croisent et elle sourit. Il lui renvoie son sourire, mais c’est un sourire triste. Il sait bien que, peu importe les efforts qu’il fait, personne ne le regardera jamais comme on la regarde, elle. Enfin, Thalita s'arrête de parler et il est temps pour eux de lancer leurs cerfs-volants dans les airs. C’est une superbe journée ensoleillée, radieuse même à travers ses lunettes de soleil. Il entend certains des gamins dire que c’est trop lumineux pour voir leurs cerfs-volants, mais il ne se laisse pas distraire par eux. Il peut distinguer son cerf-volant sans problème. Et il peut voir les cerfs-volants de ses adversaires aussi. D’après Thalita, ce n’est pas sport d’éliminer les autres cerfs-volants si vite. Renato ne l’a jamais compris. C’est littéralement le principe du jeu. Son sourire s’élargit à la chute de chaque adversaire. Un sourire authentique, joyeux. Minute. Pourquoi ma ligne est-elle devenue lâche ? Renato lève les yeux et voit son cerf-volant piquer du nez. Thalita applaudit à côté de lui, lui attrapant les épaules et poussant des cris de joie. Non. Ça ne peut pas se produire. Si je ne peux pas être populaire et si je ne peux pas gagner, alors que puis-je être ?

Souvenir 1152[]

Thalita accepte la bouteille de son ami de droite. Quoi que soit la boisson, elle l’apprécie. Après une généreuse gorgée, elle fait passer la bouteille à son amie de gauche. Ils sont assis en cercle autour d’un petit feu de camp sur la plage, tous les dix, riant et chantant dans la nuit paisible. La conclusion parfaite à une journée longue, éprouvante et divertissante à la boutique d’Inacio. Renato était rentré à la maison immédiatement après la fermeture. Il répétait en boucle qu’il devait se préparer, et son radotage avait viré au sermon : Thalita devrait se préparer elle aussi. Elle avait cessé d’écouter à ce moment-là. Quel benêt, ce garçon. Thalita rit en y pensant. Renato n’en a pas la moindre idée. Ce moment avec des amis, la plupart rencontrés à la plage, est magnifique de bien des manières. C’est l’insouciance, la joie totale et c’est de la préparation. Thalita avait croisé le cerf-volant avec la plupart de ces gamins. Certains d’entre eux avaient été ses propres élèves tandis que d’autres étaient déjà des habitués lorsqu’elle avait commencé à travailler pour son oncle. Tous sont d’excellents cerfs-volistes de combat. Et Thalita les fréquente depuis assez longtemps pour réaliser qu’ils se livrent à des combats de cerfs-volants de la même manière qu’ils racontent des blagues, chantent des chansons et posent des questions. Certains d’entre eux gèrent la victoire avec plus de grâce que d’autres, et d’autres encaissent la défaite avec plus d’amertume. Être avec ses amis l’aide à s’améliorer en tant que cerf-voliste de combat, avant, pendant et après le match. Et ça lui permet de rester debout toute la nuit à s’amuser. Essaie de faire mieux que ça, Renato.

Souvenir 5990[]

C’était son match le plus difficile. Renato avait toujours aimé achever un combat de cerfs-volants rapidement, et il sait que Thalita le sait. Elle a fait ce qu’il escomptait d’elle, se tenant loin de lui d’entrée de jeu et le laissant abattre le plus gros de la concurrence. Renato était heureux de s’en charger. Il y a une raison pour laquelle je peux liquider ces autres adversaires. Ce sport est un casse-tête. J’ai bossé. J’ai étudié le casse-tête. Lorsque le champ de concurrents se fut réduit à Renato et Thalita, il tourna son attention sur elle. Il passa à l’attaque, la pourchassant aux quatre coins du ciel. L’esbroufe de Thalita l’avait toujours agacé. Ce n’est pas censé être un spectacle. C’est un combat. Renato parvient enfin à prendre le dessus sur sa sœur et attrape la ligne de celle-ci avec son cerf-volant. Emmêlés, ils tirent sur leurs lignes. Pas trop fort, se rappelle Renato. Un coup sec suffit à rompre la ligne et à remettre la victoire à ton adversaire. La foule est plus bruyante que jamais, attendant avec impatience de voir qui gagnera, mais Renato sait déjà que ce sera lui. Quelques légères tractions sur sa ligne et il tranche la ligne de Thalita. Son cerf-volant s’élève, le dernier en l’air, tandis que celui de Thalita commence à descendre. La foule applaudit, mais Renato ne les entend pas. La victoire est à lui, et à lui seul. Et à une autre personne. Il court vers sa sœur et la soulève pour la serrer fort contre lui. Peu importe leurs différences, peu importe les manières dont elle l’agace, Thalita a toujours été là, poussant Renato à devenir meilleur dans tous les domaines, qu’elle le sache ou pas. Renato a gagné, mais c’est leur victoire commune.

Souvenir 5834[]

Elle est assise à l’une des tables. Son père lui dit qu’elle est trop jeune pour s’asseoir au bar, même si à 11 h du matin, le bar est fermé. Comme si elle allait sauter de l’autre côté du bar et se servir de la cachaça ou autre chose. Papa revient de l’extérieur, tenant l’étranger par l’épaule. Il a l’air d’une grande personne, mais Thalita sait que quiconque ayant plus de 20 ans a l’air d’une grande personne à ses yeux. À 10 ans, le monde est toujours divisé entre les enfants, les grands, et les grandes personnes. Thalita était avec son père lorsqu’ils croisèrent l’étranger. Thalita allait être déposée à la maison pour le repas. Maman est à la maison pour l’après-midi et Papa a besoin de l’après-midi avec son groupe. Mais ce programme changea lorsqu’ils trouvèrent l’étranger en train de taguer le club dans la ruelle. Papa emmène l’étranger dans le club. Il appelle Angelo, le propriétaire du club. Il n’a pas l’air de remarquer Thalita ni d'ailleurs son groupe en train de flâner sur scène. Il ne voulait pas que je le suive. Il m’a hurlé de retourner dans le club lorsque l’étranger s’est mis à jurer dehors. Elle passe de chaise en chaise, de table en table, plus proche de Papa, d’Angelo et de l’étranger. Ils sont debout près du couloir menant au bureau d’Angelo. Ils ne se rendent pas compte que Thalita se rapproche progressivement. Papa montre à Angelo une image sur son téléphone. Elle se rappelle que Papa a pris une photo du graffiti. Angelo examine la photo et son air renfrogné habituel s’illumine d’un… sourire ? Elle n’entend pas ce qu’il dit, mais elle les entend rire tous les trois. Le temps qu’elle parvienne à leur hauteur pour les écouter discrètement, Angelo a emmené l’étranger au fond du couloir. Papa remarque enfin Thalita. Que vient-il de se passer, Papa ? Il regarde en direction du couloir. Je crois que je viens de décrocher un emploi pour ce jeune artiste.

Souvenir 992[]

Renato appuie sur l’interrupteur et l’éclairage crépite et bourdonne. Il fait encore sombre dehors et à travers la fenêtre il peut apercevoir les vagues déferlant sur la plage. Deux heures. C’est le temps dont Renato dispose avant qu’Oncle Inacio vienne pour ouvrir la boutique de cerfs-volants. Le sol sous les pieds de Renato crisse tandis qu’il rassemble son matériel. Oncle Inacio a renoncé à balayer le sable hors de la boutique depuis des années. Il disait que la boutique ne faisait qu’un avec la plage. Thalita s’en plaignait, mais elle ne s’en était jamais occupée. Aujourd’hui c’est le jour où Renato va s’en occuper. Et il ne va pas se contenter de balayer un peu de sable du sol. Le comptoir a besoin d’un sérieux récurage, ainsi que les fenêtres. Renato était impatient de remplacer les poubelles par celles qu’il avait achetées la nuit dernière, les modèles dotés de couvercles qui s’ouvrent en appuyant sur la pédale avec le pied. Une fois qu’il a chassé à coup de balai le dernier grain de sable, il remplit un seau d’eau savonneuse. Ça fait maintenant trois ans que je travaille à la boutique d’Inacio. Je suis venu bosser tous les jours. Je me suis suffisamment appliqué dans mon travail pour qu’Inacio et Thalita soient satisfaits. Mais j’aurais dû me charger de ça bien plus tôt. Il frotte les taches graisseuses jusqu’à les effacer du sol, ôtant les derniers grains de sable au passage. Il se rappelle ce que Mauricio lui a dit lors de ses derniers jours en milieu hospitalier. Chacun de nous va là où il est censé être, et chacun y arrive à son heure. Renato a fini par aimer le bénévolat à la maison de retraite. Prendre soin des autres lui a beaucoup appris à prendre soin de lui-même. Et des personnes qui lui sont le plus chères. ll cligne des yeux et réalise que le soleil se déverse à travers les fenêtres ouvertes. Il peut entendre des gens rire le long de la plage tandis qu'ils déploient leurs serviettes et ouvrent leurs parasols. Inacio est à la porte, sans voix. La boutique n’a pas eu l’air aussi propre depuis des années. Attends que Thalita voie ça.

Souvenir 2876[]

C’était censé être une chouette soirée entre filles. Thalita revient à la table avec un plateau de shots et réalise que Luisa, Dolores et Beatriz ne sont pas là. Où sont-elles passées ? Elle entend des bavardages excités provenant d’un groupe de filles debout près des toilettes. Elles ne sont pas dans la file d’attente. Parmi les papotages excités, elle entend hurler de l’autre côté de la porte des toilettes. Thalita fend la foule de filles et entre dans les toilettes. Elle se rappelle que Dolores avait dit qu’elle giflerait Antonia si elle la revoyait là, et plus Thalita et les autres s’étaient efforcées de la calmer, plus sa colère avait grandi. Thalita se fige, sidérée, à la vue de Dolores et d’Antonia sur le sol de carrelage blanc, en train de se battre. J’ai dû rater la grosse tarte dont parlait Dolores. Luisa et Beatriz sont contre le mur et leur hurlent de s’arrêter. Une fille se glisse hors d’un cabinet, contourne la mêlée et sort sans même se laver les mains. Thalita est effrayée. Et excitée. Voyons si je me souviens ce que Maman m’a enseigné. Antonia domine, abattant ses bras, ignorant Dolores qui hurle « arrête », « dégage » et « laisse-moi ». Thalita se jette dans la mêlée, ceinture Antonia et la fait tomber de Dolores, la clouant au sol. Antonia tente de repousser Thalita, mais Thalita l’écrase de tout son poids. Elle enroule ses bras et ses jambes autour de ceux d’Antonia. Essaie donc de m’en mettre une maintenant, Antonia. Mais celle-ci ne le peut pas. Elles sont entremêlées au sol, presque figées sur place. Antonia ne peut pas faire mal à Thalita, et Thalita ne peut pas faire mal à Antonia. Mais le but n’est pas de gagner le combat en blessant quiconque. Le but est de gagner le combat en y mettant un terme. Maman voulait que je puisse me défendre sans me faire arrêter. Thalita tente de parler sans compromettre sa position. Elle crie pour se faire entendre malgré les obscénités d’Antonia. Amenez un videur ici tout de suite. Beatriz se rue hors des toilettes. Dolores regarde, bouche bée. Sciée. C’est du jiu-jitsu ? Thalita sourit. Maman lui avait toujours dit que ça serait utile un jour.

Souvenir 4444[]

Sa mère lui disait toujours que personne n’est une île. Renato savait ce que le dicton voulait dire, et il savait que ce n’était pas vrai. Renato s’était senti comme une île presque toute sa vie, soit incapable, soit réticent à dresser des ponts et à tisser des liens avec les autres îles qu'il croisait. Renato respire l’air pur. Aucune voiture n’est autorisée ici. Si j’étais vraiment une île, je voudrais être l'Ilha de Paquetá. Sa famille l’avait amené ici lorsqu’il était adolescent à l’occasion de Festa de São Roque. Sa famille adorait ça. Tout le monde adorait ça. Il détestait ça. Trop de monde, trop de bruit. Et les feux d’artifice. Renato n’avait jamais compris comment quiconque pouvait apprécier les feux d’artifice. Mais Renato n’est plus un adolescent, et aujourd’hui ce n’est pas Festa de São Roque. L’île est paisible et tranquille, le soleil brille et la brise est douce. Ses pieds lui font mal après sa randonnée dans l’île, mais il s’en moque. Sur Paqueta on éprouve une paix incomparable à tout autre lieu. Renato flâne jusqu’à un parc luxuriant et s’assied sur un banc. Ses doigts se contractent. Il n’a pas sa guitare avec lui ni aucun casse-tête. La batterie de son téléphone est morte depuis longtemps. Il détend ses mains et tente d’apprécier le calme. Un couple plus âgé passe devant lui, en direction des arbres, et déploie une couverture sur l’herbe. Renato les regarde tandis qu’ils mangent et boivent, rient et s’embrassent. Il se demande s’ils sont de Rio, ou du Brésil. Il se demande s’ils ont des enfants et savourent un moment volé à l’écart de leur famille. Ils ont l’air heureux. Renato tente de s’imaginer assis sur cette couverture, pique-niquant avec… qui ? C’est difficile d’imaginer quelqu’un qui voudrait ce genre de vie avec lui. Je suis heureux d’être une île. Je crois. J’ai une longue vie devant moi. Je changerai peut-être d’avis. La brise se lève à nouveau et il ferme les yeux, la savourant.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Souvenirs.

L'Observateur: La Maison d'Arkham (V)[]

SAGA DE LA GRUE ROUGE. À travers le jardin maudit. 1.[]

Galopant à travers des zones d'ombre et de clair de lune, Saku fit ralentir Maurice alors qu'ils entraient dans une étrange cité envahie de plantes grimpantes et rampantes, et d'énormes fleurs lumineuses. Maurice se déplaça prudemment à travers les ruelles et ne s'arrêta que lorsque Saku tira doucement sur sa crinière. Le visage sombre, elle scruta les bâtiments à la recherche de signes d’une embuscade, mais ne remarqua rien. Elle allait ordonner à Maurice de se déplacer lorsqu’elle entendit un étrange mélange de murmures et de sons provenant du brouillard. Des sons qu’elle ne parvenait pas à identifier clairement, mais qu’elle reconnaissait étrangement comme issus de son enfance. Dans quel étrange royaume étaient-ils tombés ? Qu’étaient ces plantes géantes ? Qu'étaient ces sons singuliers ? Elle l’ignorait. Elle ne pouvait le savoir. Le cauchemar dépassait les mots, la raison, la compréhension, et elle avait cessé de tenter de comprendre ce qui ne pouvait être compris depuis longtemps. Maurice hennit et elle le comprit. « Je n’aime pas cet endroit », dit-il. « Partons d’ici. » Ceci aussi, elle ne tentait pas de le comprendre, mais elle était reconnaissante d’avoir un ami avec lequel communiquer, même s’il s’agissait d’un cheval. Saku acquiesça et montra du doigt une chaîne de montagnes juste au-delà du royaume de la cité. « Nous trouverons refuge dans les collines. Allons— » Une explosion soudaine l’interrompit. Des fleurs bulbeuses explosèrent soudain en nuages de brume scintillante alors qu’une énorme plante la frappait si fort que ses dents s'entrechoquèrent ! Alors — depuis les ombres — une autre plante écrasante la percuta avec fracas et l’éjecta du dos de Maurice. Instinctivement, elle se remit en chancelant sur pied alors que d’innombrables plantes l’attaquaient de tous côtés. Avec un tintement clair, elle dégaina son katana, pivota, planta et découpa à tout va. Et alors qu’elle tranchait l’ultime plante, elle entendit un hennissement désespéré. Saku se tourna pour voir des plantes traîner Maurice dans une allée sombre, ses sabots fouettant désespérément l’air, secouant la tête en tout sens pour se dégager… Saku se précipita vers Maurice, mais s’arrêta net lorsqu’elle entendit un autre bruit étrange. Dans son dos provenait le bruit de la marche de pieds et le fracas du métal. Saku se retourna lentement pour découvrir une masse de brouillard qui avançait vers elle, comme douée de conscience. Et alors, de la masse tourbillonnant de brouillard, des guerriers morts-vivants apparurent, revêtus d’armures qu’elle reconnaissait vaguement. Et ne voulant pas conduire cette armée morte-vivante vers Maurice, elle chargea en direction de la montagne qui se découpait devant la lune.

SAGA DE LA GRUE ROUGE. À travers le jardin maudit. 2.[]

Fonçant le long de la piste montagneuse irrégulière, Saku cherchait une grotte ou une crevasse dans laquelle se dissimuler de l’armée des morts-vivants. Elle était désormais certaine d’avoir été attirée dans un piège conçu par le clan du Serpent noir, qui pouvait manipuler le brouillard et utiliser ses souvenirs contre elle. Elle avait traqué et exécuté la plupart des membres du clan chez elle, et elle avait suivi les couards survivants jusque dans ce cauchemar vivant qui les avait tous piégés. Dans un souffle rauque, Saku s’arrêta lorsqu’elle atteignit un abîme sans fond. La fin de la piste. Nulle part où courir. Nulle part où se cacher. Se reprenant, elle fixa longuement et durement les ténèbres infinies en contrebas. Il y avait trop de soldats à affronter. Elle allait vraisemblablement mourir ici. Au moins avait-elle donné à Maurice une chance de se battre en détournant l’armée de lui. Elle espéra qu’il était parvenu à s’extirper de son enchevêtrement et qu’il continuerait à traquer les Serpents noirs en son absence. Puis, prenant une profonde inspiration, Saku ferma les yeux et visualisa la bataille à venir tout en se préparant à l’inévitable.

LE THÉÂTRE DE MARIONNETTES ABSOLUMENT HORRIBLE. En vedette, Ashy Slashy. 1.[]

Mahan menait sa jeune nièce Haley, son demi-frère Jaden et leur ami Brach à travers le brouillard qui s'épaississait. Prudemment, il pistait les membres perdus de leur petit groupe hétéroclite et multiversel qui s’était séparé après une confrontation mortelle avec une gigantesque marionnette de bois. La marionnette les avait poursuivis à travers un entrepôt de ferraille avec un rire sinistre qu’il ne parvenait pas à chasser de son esprit, comme un refrain publicitaire. Il ne savait pas si le reste de son équipe était mort ou encore en vie, mais il avait l’inexplicable sentiment qu’ils se terraient là quelque part, dans les ténèbres sans fin. Le rire revint, lacérant et rebondissant à travers sa tête. Il frissonna et sentit sa peau le picoter le long de son échine. Il n’imaginait pas que les choses puissent devenir plus folles dans ce monde constitué des ténèbres de l’imagination et de cauchemars vivants, et s’il ne voyait pas une autre marionnette — une autre marionnette maléfique — pour le restant de sa vie, il mourrait heureux. Mais alors qu’il en formait la pensée — comme si le cauchemar lisait son esprit — un étrange théâtre jaune et violet se matérialisa devant lui hors du brouillard. Mahan se maudit d’avoir pensé à des marionnettes flippantes tout en levant une main en signe d'avertissement et il lut un panneau formé d’énormes lettres blanches : Le théâtre de marionnettes absolument horrible ! Des marionnettes. De fichues marionnettes ! Il tenta de bloquer ses pensées et fit signe de la main pour contourner la cabine lorsqu’un rire soudain et une voix énergique le firent sursauter. « Hé là minute ! Le spectacle n’a même pas commencé ! »

LE THÉÂTRE DE MARIONNETTES ABSOLUMENT HORRIBLE. En vedette, Ashy Slashy. 2.[]

Mahan se retourna et vit une petite marionnette avec un toupet de cheveux noirs, des yeux malveillants en forme de boutons noirs, et une tronçonneuse en lieu et place de son bras. La marionnette se présenta comme étant Ashy Slashy, la plus grande marionnette qui soit…« L’un de vous a vu mon homonyme ? », demanda Ashy Slashy. « Il me ressemble mais en beaucoup plus débile. Il doit détruire un truc pour moi. Rien d’important. » Personne ne répondit. Il flottait un silence étrange, tendu. Puis Ashy émit un rire de dément, s’interrompit, se remit à rire et s’arrêta aussi sec. Brach et Jaden se regardèrent et gloussèrent, tandis que Ashy fixait Haley de ses yeux noirs et exorbités. « T’es prête à jouer, poupée ? » Haley se renfrogna. « Que veut-il dire ? Et ne m’appelle pas ‘poupée’. » « OK pépette. Je vais te faire voir ce que je veux dire ! » Le sol se mit soudain à trembler et du brouillard en émergea pour les engloutir. Des acclamations et des applaudissements jaillirent en un crescendo puis cessèrent net, les laissant dans le silence et les ténèbres. Lorsque le brouillard se dissipa, ils se retrouvèrent dans un asile abandonné constitué de carton, de papier de bricolage et de ruban adhésif. Mahan regarda Haley, Jaden et Brach, les yeux écarquillés. Il ne pouvait croire ce qui était en train d’arriver. Ce qu’il voyait ! Ils avaient rapetissé, et ils étaient — Des marionnettes ! Puis il regarda ses propres mains de marionnette et poussa un profond soupir, acceptant qu’il était à présent une marionnette, et n'essayant même pas de commencer à comprendre l’incompréhensible. Avant qu’il ne puisse articuler un mot, le vrombissement soudain d’une tronçonneuse résonna à travers l’asile, suivi d’un ricanement et d’un hurlement inquiétant. « Prêts ou pas ! Me voilà, et je vais commencer par toi, mon p'tit cul d'amour ! Et tu sais de qui je parle… »

LE THÉÂTRE DE MARIONNETTES ABSOLUMENT HORRIBLE. En vedette, Ashy Slashy. 3.[]

Se ruant le long du couloir en carton, la marionnette Mahan atteignit la porte du garage de l’asile. Il s’arrêta et lut un panneau surmontant la porte. Échappez-vous par ici ! Il se retourna pour voir la marionnette Jaden lui tendre les piles AA qu’ils avaient dénichées dans l’asile et dit à la marionnette Haley de se préparer à soulever la porte. Il réalisa alors pour la première fois qu’ils avaient perdu Brach. « Mais où est Brach, bon sang ? » Alors qu’il posait la question, la marionnette Brach apparut en titubant au détour d'un angle, hurlant à l’aide. Il n’alla pas loin, car une tronçonneuse lui transperça le corps, envoyant des gerbes de bourre blanche et de confettis rouges en l’air. La marionnette Mahan s'efforça malgré ses tremblements d'insérer les piles dans le boîtier électrique. Et alors qu’il mettait la dernière pile en place, la marionnette Jaden pressa le bouton pour déverrouiller la porte et la marionnette Haley poussa la porte vers le haut avec un bruit sec tonitruant. Dans un hurlement diabolique, Ashy Slashy se rua sur les trois marionnettes survivantes qui se précipitaient à l’extérieur et plongeaient désespérément à travers un mur de brouillard. Avec difficulté, Mahan se leva et aida Jaden et Haley à se remettre sur pied. À son grand soulagement, ils étaient de nouveau humains. Il soupira et fut reconnaissant qu’ils soient presque tous parvenus à survivre à cet effroyable royaume de marionnettes. Et alors qu’il se préparait à poursuivre sa quête des membres de l’équipe disparus, il tenta de ne pas penser à des marionnettes géantes en bois ou à tout autre type de marionnette d’ailleurs. Il ne voulait pas donner d’idées au cauchemar vivant

Souvenir 4011[]

Tout bien considéré, le Pineapple est un des meilleurs cybercafés que Min avait fréquentés. Même à travers son casque audio, elle pouvait entendre ronfler le garçon de la station voisine. Il fait nuit ? Il n’y a pas de fenêtre à l’arrière. Min avale une autre gorgée de sa boisson énergisante. Son téléphone vibre à côté du clavier. Elle l’ignore et plante le drapeau sur sa base de départ. La bannière remplit l’écran. Victoire. Gagner était une sensation agréable, avant. Maintenant, c’est le minimum qu’elle escompte d’elle-même. Perdre fait toujours aussi mal. Pourquoi éprouve-t-elle le sentiment qu’elle perd tout le temps ? Elle est renvoyée dans le salon et se met en attente pour la prochaine partie. Son téléphone bourdonne derechef. Elle sait ce qu’elle entendra à l’autre bout de la ligne. Son père qui hurle encore et encore. Qui lui dit qu’elle gaspille son temps, son esprit, sa vie. Maman sera probablement en train de pleurer tout près, juste pour s’assurer que Min l’entende. Le téléphone arrête de vrombir. Je dois quand même rentrer à la maison au bout d’un moment. Les hurlements seront encore plus forts alors. Peut-être même pires que des hurlements. Ça ne peut pas continuer comme ça. Je ne suis pas en train de gâcher ma vie. Min regarde l’écran se dissoudre en un écran de chargement. C’est ma vie. Tant de gens sont devenus célèbres en jouant à des MOBA comme celui-ci. Je suis aussi douée que n’importe lequel d’entre eux. La seule différence c’est qu’ils jouent dans des stades et que je suis coincée ici au Pineapple. Le jeu commence. Quelqu’un lui tapote l’épaule. Elle l’ignore. Va-t’en. Je ne suis pas d’humeur sociable aujourd’hui. Une autre tape sur l’épaule. Min pivote sur son siège. La fille a environ le même âge qu’elle. Super sweat à capuche. Des sneakers propres et flambant neuves. Elle regarde Min bien en face. Ton nom d’utilisatrice, c’est « shininglion », n’est-ce pas ? On devrait discuter.

Souvenir 196[]

Son père lui prend l’arrache-clou des mains. Laisse-moi te montrer. Il le fait tourner pour que la table de la tête soit face à lui. Il fait glisser l’extrémité en « V » sous le clou et lui imprime un mouvement de va-et-vient. Le clou sort facilement. Tu as besoin d’un effet de levier, fiston. Caleb s’y essaie. Le clou sort immédiatement. Il se tourne vers son père et sourit, et son père acquiesce. À quoi sert ce truc, de toute manière ? À attraper les bestioles dans le jardin. Le père de Caleb fait la grimace. Tous ces clous, ça me semble un peu cruel. Eh bien je ne tiens pas à ce qu’ils s’en tirent. Rappelle-toi juste ceci. Quand tu fabriques quelque chose, plus c’est simple, mieux c’est. Imagine en retirer des composants. Si ça fonctionne toujours aussi bien, alors c’est que tu n’en avais pas besoin. Mais… où est le plaisir là-dedans ?

Arcus 1278.[]

J'ai reçu un autre message étrange sur ma porte au sujet des « Douces Ténèbres ». Celui-ci n'était pas signé Z, ou Zzl, ou Trk-C. Celui-ci était signé Lady Trks. Je ne sais quoi penser de cet enthousiasme étrange et cette tentative manifeste de m'attirer hors de la tour. J'ajoute le message à ma collection du Concepteur fou, car je suis certain que ces deux personnes n'en font qu'une.

Vidéo[]

Cette vidéo est débloquée après avoir complété tout les Défis de Maître avec ces Entrées de Journal, Histoires et Notes.

Récompenses visuelles[]

Adriana Imai[]

Thalita & Renato Lyra[]

L'Observateur[]

Éclats de Souvenir: Mémoire Brisée[]

Article principal: Défi de Souvenir Principal: Mémoire Brisée

Le Tome 15 a introduit la première variation du Défi de Souvenir Principal: Mémoire Brisée

Les Joueurs avec ce Défi doivent collecter puis synchroniser un certain nombre d'Éclats de Souvenir apparaissant dans les Terrains d'Essai pour restaurer un Souvenir Principal.

La collecte d'un nombre suffisant d'Éclats de Souvenir permet d'ouvrir un Portail des Archives.
Les Éclats de Souvenir peuvent être synchronisés soit en s'échappant de la Partie, soit en interagissant avec ledit Portail des Archives.
Interagir avec le Portail des Archives récompensera temporairement le Joueur avec l'Effet de Statut RapiditéIconStatusEffects hasteIconStatusEffects hasteIconStatusEffects haste.

Défis[]

Niveau 1[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Acte de foi Pendant une poursuite, sautez 6 fois par une fenêtre ou au-dessus une palette. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Finis les travaux manuels Purifiez 5 Totems. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Et la lumière fut Réparez un total de 3 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Alliance stratégique Effectuez une action coopérative pendant 60 secondes. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Le dernier endroit où chercher Déverrouillez 3 Coffres. ChallengeIcon survivor 3 15,000
Libérateur Décrochez 4 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 3 15,000
Âge d'argent Gagnez 8 Emblèmes de qualité Argent ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 3 15,000
Récompenses sanglantes Gagnez 50,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 3 15,000
Repoussant Suspendez 10 Survivants à un crochet. ChallengeIcon killer 3 15,000
Profondément enseveli Suspendez 2 Survivants à un crochet dans la cave. ChallengeIcon killer 3 15,000
Bien sanglant Frappez 12 fois un survivant avec votre arme. ChallengeIcon killer 3 15,000
Poursuite mortelle Poursuivez les survivants pendant 200 secondes au total. ChallengeIcon killer 3 15,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Sauveur Décrochez 2 Survivants.
Le décrochage doit être sécurisé.
ChallengeIcon survivor 5 25,000 IconHelp archivesMemory
Plus forts ensemble En utilisant la compétence Travail d'Équipe : Pouvoir des DeuxIconPerks teamworkPowerOfTwoIconPerks teamworkPowerOfTwoIconPerks teamworkPowerOfTwo, terminez de soigner un état de santé d'un autre survivant, restez dans un rayon de 12 mètres de cet autre survivant pendant 15 secondes et échappez-vous de 'épreuve avec Thalita Lyra. SurvivorThalita 5 25,000 IconHelp archivesMemory
Évasion silencieuse Échappez-vous de 1 Épreuve en utilisant la compétence Travail d'Équipe : Discrétion CollectiveIconPerks teamworkCollectiveStealthIconPerks teamworkCollectiveStealthIconPerks teamworkCollectiveStealth et avec Renato Lyra. SurvivorRenato 5 25,000 IconHelp archivesMemory
Surveillance des atouts Déployez 8 Drones dans les 10 mètres de générateurs inachevés, de totems debout ou de coffres verrouillés avec La Marchande de Crânes. IconHelpLoading skullMerchant 5 25,000 IconHelp archivesMemory
Cible acquise Frappez 2 Survivants dans les 30 secondes de repérage de ce ou ces survivants sur votre radar avec La Marchande de Crânes. IconHelpLoading skullMerchant 5 25,000 IconHelp archivesLog
Dépenses nécessaires Suspendez 4 Survivants à l'aide de la compétence Effet de LevierIconPerks leverageIconPerks leverageIconPerks leverage. ChallengeIcon killer 5 25,000 IconHelp archivesLog
Caprice physique Cassez 10 Murs, palettes ou générateurs. ChallengeIcon killer 5 25,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Principal: Mémoire Brisée Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 3 Éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard shatteredRecollection. QuestIcons fragment 5 25,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TI 029 Figurine de robot Insolite Au début, c'était juste une figurine de robot.

Niveau 2[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Issue Échappez à 4 Poursuites. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Chevilles douloureuses Tombez de haut 3 fois pendant une poursuite. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Donneur de vie Soignez un total de 5 États de santé d'un autre survivant. ChallengeIcon survivor 3 25,000
Révérencieux Sacrifiez 8 Survivants à l'Entité. ChallengeIcon killer 3 25,000
Sauvetage ou sacrifice Effectuez 12 fois au total l'action correspondante en tant que survivant ou en tant que tueur:
  • Décrochez un survivant de manière sécurisée.
  • Suspendez un survivant.
ChallengeIcon survivorKiller 3 25,000
Entrepôt de ferraille Endommagez 14 Générateurs. ChallengeIcon killer 3 25,000
K.-O. Abattez 15 Survivants. ChallengeIcon killer 3 25,000
Sombre obsession Suspendez l'obsession à un crochet 6 fois. ChallengeIcon killer 3 25,000
Récompenses sanglantes Gagnez 75,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 3 25,000
Amitié réelle Décrochez un survivant de manière sécurisée ou subissez un coup de protection 15 fois. ChallengeIcon survivor 3 25,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Tâche partagée Finissez de réparer 2 Générateurs en utilisant la compétence Compétition AmicaleIconPerks friendlyCompetitionIconPerks friendlyCompetitionIconPerks friendlyCompetition et en coopérant avec un ou plusieurs autre(s) survivant(s). ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesMemory
Je suis la Marchande de Crânes ! Terrassez 4 Survivants en utilisant uniquement les compétence Ouverture de la ChasseIconPerks gameAfootIconPerks gameAfootIconPerks gameAfoot, VLAN !IconPerks thwackIconPerks thwackIconPerks thwack, Effet de LevierIconPerks leverageIconPerks leverageIconPerks leverage et aucune autre compétence avec La Marchande de Crânes. IconHelpLoading skullMerchant 5 35,000 IconHelp archivesLog
Là pour toi Terminez de soigner 1 États de santé d'un autre survivant tout en utilisant une trousse de soins. ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Rattraper et vaincre Dans une poursuite avec l'obsession, endommagez 3 Générateurs, murs ou palettes en utilisant la compétence Ouverture de la ChasseIconPerks gameAfootIconPerks gameAfootIconPerks gameAfoot. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
Ce que je veux, j'obtiens ! Terrassez 1 Survivant portant un Piège à serre ou blessés à cause d'un Piège à serre avec La Marchande de Crânes. IconHelpLoading skullMerchant 5 35,000 IconHelp archivesLog
Mon corps, puis mon esprit. Soignez-vous complètement pour 2 États de santé à l'aide de la compétence Coup de CollierIconPerks bloodRushIconPerks bloodRushIconPerks bloodRush. ChallengeIcon survivor 5 35,000 IconHelp archivesLog
Aucun témoin Frappez 4 Survivants en étant IndétectableIconStatusEffects undetectableIconStatusEffects undetectableIconStatusEffects undetectable. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesMemory
Proie en chasse Commencez une poursuite avec 4 Survivants différents. ChallengeIcon killer 5 35,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
Communicateur des glyphes Communiez avec 1 Glyphe Bleu. ChallengeIcon blueGlyph ChallengeIcon glyph 5 35,000
Chercheur de glyphes Communiez avec 2 Glyphes Rouges. ChallengeIcon redGlyph ChallengeIcon glyph 5 35,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Principal : Mémoire Brisée Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 4 Éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard shatteredRecollection. QuestIcons fragment 5 35,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TI 030 Première forme du robot Rare La simplicité à cédé la place à un corps blindé fait de métal robuste.

Niveau 3[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Poursuivre Transportez des survivants sur 250 mètres. ChallengeIcon killer 3 30,000
Poursuite mortelle Poursuivez les survivants pendant 240 secondes au total. ChallengeIcon killer 3 30,000
Libération de rage Cassez 16 Murs, palettes ou générateurs. ChallengeIcon killer 3 30,000
Âge d'or Gagnez 8 Emblèmes de qualité Or ou supérieure. ChallengeIcon survivorKiller 3 30,000
Mécano Épuisez 3 Boîtes à outils. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Roi du combo Frappez 2 Survivants différents avec votre arme en moins de 60 secondes. Faites-le 4 fois. ChallengeIcon killer 3 30,000
Bon boulot Réparez complètement 6 Générateurs. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Récompenses sanglantes Gagnez 100,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 3 30,000
Profondément enseveli Suspendez 10 Survivants à un crochet dans la cave. ChallengeIcon killer 3 30,000
Habileté supérieure Obtenez un résultat Excellent lors de 8 Tests d'habileté. ChallengeIcon survivor 3 30,000
Tomber ou trancher Effectuez 18 fois au total l'action correspondante en tant que survivant ou en tant que tueur:
  • Lâchez une palette pendant une poursuite avec le tueur.
  • Brisez une palette.
ChallengeIcon survivorKiller 3 30,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Oh, tu as besoin de mon aide ? Aidez un survivant en état critique à se remettre sur pied 1 fois en utilisant la compétence Accrochez-VousIconPerks buckleUpIconPerks buckleUpIconPerks buckleUp et avec Ashley J. Williams. SurvivorAsh 5 50,000 IconHelp archivesLog
Dégage ! Étourdissez le tueur 3 fois. ChallengeIcon survivor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Compétences folles Avec Le Docteur, infligez Folie III à 3 Survivants. IconHelpLoading doctor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Où est-elle passée ? Sautez en courant 2 fois dans la même séquence de poursuite sans vous faire frapper et un utilisant la compétence Hors de ContrôleIconPerks cutLooseIconPerks cutLooseIconPerks cutLoose. ChallengeIcon survivor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Esprit d'équipe Aveuglez le tueur pendant qu'il transporte un survivant 1 fois en utilisant la compétence Joueur ArrièreIconPerks backgroundPlayerIconPerks backgroundPlayerIconPerks backgroundPlayer. ChallengeIcon survivor 5 50,000 IconHelp archivesLog
Groupe de discussion Dans une poursuite, électrocutez 3 Survivants simultanément en utilisant la compétence Surveillance et MaltraitanceIconPerks monitorAndAbuseIconPerks monitorAndAbuseIconPerks monitorAndAbuse avec Le Docteur. IconHelpLoading doctor 5 50,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
Chasseur de glyphes Communiez avec 1 Glyphe Violet. ChallengeIcon purpleGlyph ChallengeIcon glyph 5 50,000
Garde de glyphes Communiez avec 3 Glyphes Blancs. ChallengeIcon whiteGlyph ChallengeIcon glyph 5 50,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Principal : Mémoire Brisée Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant 5 Éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard shatteredRecollection. QuestIcons fragment 5 50,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TI 031 Forme intermédiaire de robot Très Rare Des ailes avaient été ajoutées à sa solide armure de métal pour lui permettre de se mouvoir dans le ciel.

Niveau 4[]

Défi Tâche Personnage Récompenses à l'achèvement
RiftFragments BloodpointsIcon2 IconHelp archivesCollection
DÉFIS RÉGULIERS
Obsédé Tuez l'obsession 10 fois par n'importe quel moyen. ChallengeIcon killer 3 45,000
Destructeur d'espoir Suspendez 4 Survivants à un crochet pendant le Sprint FinalIconHelp endGameIconHelp endGameIconHelp endGame. ChallengeIcon killer 3 45,000
Fermeture Fermez la trappe 1 fois. ChallengeIcon killer 3 45,000
Désespoir distinct Suspendez 18 Survivants différents à un crochet. ChallengeIcon killer 3 45,000
Âge irisé Gagnez 8 Emblèmes de qualité Irisé. ChallengeIcon survivorKiller 3 45,000
De justesse Évitez 5 Attaques de base d'un tueur proche. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Alliance stratégique Effectuez une action coopérative pendant 360 secondes. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Surpris Aveuglez le tueur 10 fois. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Récompenses sanglantes Gagnez 125,000 Points de sang. ChallengeIcon survivorKiller 3 45,000
Cible à découvert Frappez 12 Survivants À DécouvertIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposedIconStatusEffects exposed avec votre arme. ChallengeIcon killer 3 45,000
Issue Échappez à 10 Poursuites. ChallengeIcon survivor 3 45,000
Le dernier endroit où chercher Déverrouillez 6 Coffres. ChallengeIcon survivor 3 45,000
DÉFIS DE MAÎTRE
Diagnostique à distance Électrocutez 5 Survivants se trouvant à un minimum de 48 mètres de vous avec Le Docteur. IconHelpLoading doctor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Ne résistez pas au traitement ! Frappez 4 Survivants à moins de 5 mètres d'une palette et dans les 10 secondes de l'électrocution de ce ou ces survivant(s) avec Le Docteur. IconHelpLoading doctor 5 60,000 IconHelp archivesLog
Restez sous terre Suspendez 4 Survivants à un crochet dans la cave. ChallengeIcon killer 5 60,000 IconHelp archivesLog
Dès que tu as pris un premier coup au visage... Subissez un coup de protection 3 fois en utilisant la compétence Force de CaractèreIconPerks mettleOfManIconPerks mettleOfManIconPerks mettleOfMan, puis échappez-vous de la partie avec Ashley J. Williams. SurvivorAsh 5 60,000 IconHelp archivesLog
Ouais, j'suis libre ! Dégagez-vous de la poigne du tueur 1 fois avec la compétence À la RevoyureIconPerks flip-FlopIconPerks flip-FlopIconPerks flip-Flop. ChallengeIcon survivor 5 60,000 IconHelp archivesLog
DÉFIS GLYPHE
À la poursuite du glyphe Communiez avec Glyphes Verts. ChallengeIcon greenGlyph ChallengeIcon glyph 5 60,000
Chercheur de glyphes Communiez avec Glyphes Rouges. ChallengeIcon redGlyph ChallengeIcon glyph 5 60,000
DÉFIS SOUVENIR PRINCIPAL
Souvenir Principal : Mémoire Brisée Restaurez le souvenir en collectant et en synchronisant Éclats de souvenir ChallengeIcon memoryShard shatteredRecollection. QuestIcons fragment 5 60,000 IconHelp archivesLog

Charme de Fin de Niveau[]

Icône Nom Rareté Description
TI 032 Forme finale du robot Ultra Rare À la fin, avec ses deux bras armés et ses ailes déployées, son plein potentiel fut atteint.

Informations diverses[]

  • SONHADORES SOMBRIOS est le nom du Dark Manga du père d'Adriana, ce qui l'a inspiré afin de devenir La Marchande de Crânes.
    • Le nom portugais se traduis par "Rêveurs de l'Ombre".
  • Maurice, le cheval se trouvant sur la Chapelle du Père Campbell, apparaît dans la SAGA DE LA GRUE ROUGE. À travers le jardin maudit. 1. et et est monté par Saku.
    • Puisque Maurice a été absent de la Carte susmentionnée pendant des mois après la sortie du DragageIconHelpLoading dredgeIconHelpLoading dredgeIconHelpLoading dredge, mais appartiens au ClownIconHelpLoading clownIconHelpLoading clownIconHelpLoading clown, on peut assumer que c'est ce qu'il lui est arrivé.

Souvenirs Principaux[]

  • Le Tome 15 a introduit les nouveaux défis de Souvenir Principal qui demande aux joueurs de restaurer un souvenir perdu.
    • Le Défi est complété en trouvant des Éclats de Souvenir, qui sont dispersés dans les Épreuves et en les restaurant pour débloquer des Fragments de Souvenir dans les journaux.
    • Les Tomes futurs incluront des nouvelles variations de ce défi, à l'instar des différents variations des GlyphesQuestIcons glyphQuestIcons glyphQuestIcons glyph.

Récompenses Visuelles[]

  • Le Tome 15 a introduit des "Récompenses Visuelles"' pour avoir complété les Défis de Tome, qui débloquent une image au-lieu d'une entrée de journal écrite.
Advertisement